Les diabètes sucrés

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Glycémie et diabète
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les diabètes sucrés

FB_Bac_98621_SvtT_S_062

62

xx

5

Le diabète sucré est une maladie chronique évolutive liée à un dérèglement de la régulation de la glycémie, et qui nécessite un traitement à vie. On distingue deux types de diabètes, pour lesquels les trois principaux symptômes sont l’augmentation de production d’urine (polyurie), une faim excessive et une soif intense.

1Diabète de type 1 et hypo-insulinémie

 Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune : les cellules bêta du pancréas sont détruites par des macrophages et lymphocytes T, conduisant à une production insuffisante d’insuline, d’où la très faible quantité d’insuline dans le sang (hypo-insulinémie).

 Un individu a un risque plus élevé de développer un diabète de ce type si un membre de sa famille est touché : il y a donc une prédisposition génétique.

 Certains facteurs environnementaux semblent jouer un rôle dans le déclenchement d’un diabète de type 1 (infection virale, protéines alimentaires…).

2Diabète de type 2 et insulinorésistance

 Au début du diabète de type 2, l’insuline est sécrétée mais n’a pas d’effet sur les cellules cibles (foie, muscle et tissu adipeux), qui sont alors dites insulinorésistantes. Les cellules bêta produisent davantage d’insuline, pendant plusieurs années, afin de compenser l’insu­linorésistance, mais elles vont s’épuiser progressivement et vont moins bien fonctionner, ce qui aura pour conséquence une diminution de la sécrétion d’insuline. Le malade aura des hyperglycémies sévères, ce qui marque le début du diabète de type 2.

 La prédisposition génétique est plus importante que pour le diabète de type 1 : le risque de développer la maladie atteint 50 % dans une famille dont certains membres sont atteints.

 Le diabète de type 2 est associé à l’obésité, un des plus grands facteurs de risque, elle-même favorisée par la sédentarité. La très forte hausse du nombre de cas d’individus atteints par le diabète de type 2 s’explique en effet par la progression de l’obésité, due à une alimentation trop riche en sucres rapides et en graisses saturées, et à un mode de vie sédentaire. Une alimentation équilibrée dès ­l’enfance et une activité physique peuvent considérablement diminuer la survenue de ce diabète.

Doc. 1 Nombre d’individus atteints par le diabète de type 2 dans le monde en 2011 et nombre de cas attendus pour 2030.

Doc. 2 Comparaison des deux types de diabètes.


Diabète de type 1


Diabète de type 2


Apparition de la maladie


Brutale, souvent avant l’âge de 20 ans


Lente (plus de 10 ans pour les premiers symptômes)

Vers la quarantaine


Morphologie


Maigre


En surpoids


Facteurs de risque


Génétiques


Génétiques, âge, excès alimentaires, sédentarité


Sécrétion d’insuline


Absente ou très faible


Présente mais diminution de la sensibilité des cellules cibles à l’insuline : insulinorésistance


Traitement


Injection d’insuline, alimentation équilibrée, activité physique


Régime alimentaire, activité physique, médicaments hypoglycémiants

>