Les dynamiques géoculturelles du monde

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle L - Tle ES | Thème(s) : Des cartes pour comprendre le monde
Corpus Corpus 1
Les dynamiques géoculturelles du monde

FB_Bac_98610_GeoT_LES_008

8

23

2

La mondialisation s’accompagne-t‑elle d’une homogénéisation culturelle du monde ?

1La persistance des aires de civilisation

 Les aires de civilisation regroupent un ensemble de territoires définis par des caractéristiques matérielles, culturelles, religieuses et linguistiques. Leurs limites géographiques sont souvent floues.

 Les langues sont un puissant facteur identitaire. Si l’anglais est la langue véhiculaire la plus utilisée, le mandarin reste la langue la plus parlée dans le monde.

 La plupart des aires de civilisation restent très vivantes et conservent leurs traits principaux. Mais toutes ne sont pas homogènes.

 La notion d’aire de civilisation est ainsi discutable. Elle se fonde sur le critère religieux, qui peut regrouper des cultures très différentes (ex. : la « civilisation islamique » s’étend de l’Afrique de l’Ouest à l’Extrême-Orient).

2De puissantes résistances à l’homogénéisation du monde

chiffres clés Le cinéma américain représente 60 % des recettes du cinéma mondial, et 75 % des images diffusées sur les télévisions du monde entier ont pour origine les États-Unis.

 La mondialisation tend à diffuser, à l’échelle de la planète, le mode de vie et les valeurs occidentales prétendant à l’universalité, comme la démocratie ou les droits de l’Homme. On parle souvent d’une « américanisation du monde ».

 Pourtant, de puissantes résistances identitaires, notamment culturelles, sont nées. Les cultures locales sont valorisées, ainsi que les langues régionales qui connaissent un renouveau important.

 Beaucoup d’aspects du mode de vie conservent leur originalité, comme l’alimentation, malgré le succès des fast food.

Conclure

Bien que la mondialisation tende à l’uniformisation, celle-ci est beaucoup moins avancée en matière culturelle qu’en matière économique.

Les principaux découpages culturels du monde


>>