Les écosystèmes naturels : un équilibre dynamique

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : Les écosystèmes
 

Des perturbations peuvent affecter la biocénose des écosystèmes. Ceux-ci peuvent retrouver par la suite leur état initial, c’est la notion de résilience.

I Les perturbations naturelles des écosystèmes

Indépendamment des actions humaines, la sécheresse, le changement de température, le développement de maladies, peuvent affecter les populations d’un écosystème.

05222_C07_F24_01

Doc1 Perturbations affectant les écosystèmes

 

Au sein d’une forêt par exemple, la chute d’un arbre est une perturbation à petite échelle. En créant une clairière, elle va modifier la luminosité, l’humidité et la disponibilité en nutriments, modifiant ainsi le biotope.

II La résilience des écosystèmes

Le terme « résilience » traduit la capacité d’un écosystème à retrouver sa structure initiale après avoir subi une perturbation.

La complexité du réseau d’interactions et la diversité fonctionnelle d’un écosystème favorisent la résilience. Dans des écosystèmes plus diversifiés, la suppression d’une interaction sera compensée par la mise en place d’une autre.

La résilience des écosystèmes n’est valable que jusqu’à un certain seuil de perturbation.

 

05222_C07_F24_02
Doc2 Équilibre d’un écosystème et résilience

 

Un écosystème se caractérise donc par un équilibre dynamique susceptible d’être bousculé par des facteurs internes et externes.

 

Méthode

 

Établir le lien entre biodiversité et résilience des écosystèmes

Dans un contexte de changements environnementaux globaux, de nombreuses études s’intéressent aux liens entre la biodiversité et les capacités de résilience des écosystèmes. Les résultats de l’étude ci-dessous présentent les effets de la diversité des plantes dans un écosystème.

Montrer que la biodiversité favorise la résilience de l’écosystème.

Doc Quelques effets de la diversité spécifique

05222_C07_F24_03

conseils

Étape 1 Analyser les trois graphiques.

Étape 2 Identifier les deux perturbations possibles pouvant affecter l’écosystème et en prévoir les conséquences.

Étape 3 Répondre à la question posée.

solution

Étape 1 Lorsque la diversité spécifique des plantes passe de 1 à 24 ua, le pourcentage de couvert végétal passe de 26 à 56 %, le nombre d’espèces invasives de 7,5 à 1,9 %, l’indice de sévérité des pathologies de 2,8 à 0,8 ua.

Étape 2 Dans le cas d’une invasion par une espèce exotique, cette dernière a moins de chance de s’installer lorsque la diversité des plantes est plus importante (B). Ceci peut s’expliquer par une occupation plus importante de l’espace (A). Dans le cas de la survenue d’une pathologie, son impact sera moins grand si la biodiversité de l’écosystème est importante (C).

Étape 3 La biodiversité favorise donc la résilience des écosystèmes en limitant les effets des perturbations pouvant les affecter.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.