Les écrits d’inspiration autobiographique : Chateaubriand, Musset, Nerval

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Les écrits d’inspiration autobiographique : Chateaubriand, Musset, Nerval

FB_Bac_99066_Lit1_F53

53

117

5

Avec l’avènement du romantisme*, de nombreux écrivains privilégient l’écriture du moi, à travers des romans ou des nouvelles d’inspiration autobiographique, ou à travers des Mémoires*.

1 Chateaubriand (1768-1848) : le premier romantique

A Voyageur, homme de lettres, homme d’État

 Né à Saint-Malo, François-René de Chateaubriand passe avec sa sœur Lucile une enfance mélancolique dans le château de Combourg. En 1791, il s’embarque pour l’Amérique, dont il rapportera des visions enchantées.

 Nommé ambassadeur à Rome par Bonaparte, il devient hostile à l’Empereur et réaffirme ses convictions royalistes. Sous Louis XVIII, il devient ministre. Attaché aux libertés, il passe en 1824 à l’opposition monarchiste libérale puis abandonne la vie politique pour se consacrer à la rédaction de ses Mémoires, publiés après sa mort.

B L’œuvre autobiographique

René (1802) est un roman qui met en scène un jeune homme en proie au désespoir et à l’ennui. Il vit en compagnie de sa sœur Amélie et s’embarque pour l’Amérique.

« Levez-vous vite, orages désirés qui devez emporter René dans les espaces d’une autre vie ! » Ainsi disant, je marchais à grands pas, le visage enflammé, le vent sifflant dans ma chevelure, ne sentant ni pluie, ni frimas, enchanté, tourmenté, et comme possédé par le démon de mon cœur.

René

L’essentiel sur…

René

  • Le souvenir des années exaltées passées dans les landes de Combourg.
  • Un personnage emblématique du mal du siècle*.

 Dans les Mémoires d’outre-tombe (1809-1848), Chateaubriand fait le récit de sa vie et des événements historiques dont il a été le témoin.

J’étais presque mort quand je vins au jour. Le mugissement des vagues, soulevées par une bourrasque annonçant l’équinoxe d’automne, empêchait d’entendre mes cris […]. Il n’y a pas de jour où […] je ne revoie en pensée le rocher sur lequel je suis né, la chambre où ma mère m’infligea la vie, la tempête dont le bruit berça mon premier sommeil […].

Mémoires d’outre-tombe, livre I, chap. ii

L’essentiel sur…

les Mémoires d’outre-tombe

  • Une longue méditation sur la fuite du temps et la mort.
  • Une écriture musicale et rythmée.

2 Musset (1810-1857) : « un enfant du siècle »

 Alfred de Musset, poète et dramaturge (>fiches45et65), est aussi l’auteur d’un roman autobiographique.

 Dans La Confession d’un enfant du siècle (1836), Musset transpose, à travers les amours de Brigitte et d’Octave, l’histoire de sa passion avec George Sand.

3 Nerval (1808-1855) : la poésie du rêve

Gérard de Nerval, poète (>fiche45), est aussi l’auteur d’un recueil de nouvelles, Les Filles du feu, dont fait partie Sylvie, et du récit Aurélia, sa dernière œuvre.

 Dans Sylvie (intégrée en 1854 dans Les Filles du feu), Nerval superpose les images de trois jeunes filles issues du passé et du présent, Adrienne, Aurélie et Sylvie.

J’étais le seul garçon dans cette ronde, où j’avais amené ma compagne toute jeune encore, Sylvie, une petite fille du hameau voisin, si vive et si fraîche, avec ses yeux noirs, son profil régulier et sa peau légèrement hâlée !…

Sylvie

 Dans Aurélia (1855), Nerval recompose les principaux épisodes de ses plongées dans la folie.