Les énergies fossiles : utilisations et empreinte environnementale

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Utilisation de l’énergie et optimisation de sa gestion - Utilisation de l'énergie et optimisation de sa gestion
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les énergies fossiles?: utilisations et?empreinte environnementale
 
 

FB_Bac_98620_Sci1_LES_050

50

111

4

1De leur origine à leurs utilisations

? Les sources d’énergies fossiles (principalement le charbon, le gaz naturel, le pétrole) résultent d’une lente fossilisation, sur plusieurs millions d’années, des débris organiques. Elles sont en quantités limitées et non renouvelables. On estime les réserves actuelles à environ 40 à 50?ans pour le pétrole, 60 à 70?ans pour le gaz et 150 à 200?ans pour le charbon.

? Depuis l’Antiquité, le charbon est utilisé pour se chauffer. L’essor industriel lui a ouvert d’autres utilisations?: les industries sidérurgiques le mélangent avec le fer pour produire de la fonte et de l’acier?; les industries de la carbochimie utilisent ses dérivés pour de nombreuses synthèses (médicaments, parfums, colorants, engrais, plastiques,?etc.). Le gaz naturel et le pétrole ont aussi de nombreuses utilisations?: chauffage, production d’électricité, matières premières des industries pétrochimiques et du raffinage.

Doc. 1 Raffinage d’un pétrole brut.

 

2La combustion des sources d’énergies fossiles

Leur combustion, dans les véhicules à moteur par exemple, ou dans les centrales thermiques (>?Fiches 47), produit un certain nombre de dérivés?:

– de l’eau et du dioxyde de carbone se forment en effet, lors de la combustion d’hydrocarbures (molécules carbonées et hydrogénées) comme le fuel, l’essence ou le gaz naturel?;

– du dioxyde de soufre est produit par la combustion du fuel, du gasoil ou encore du charbon dans l’industrie, pour le chauffage domestique, ou dans les véhicules Diesel?;

– des oxydes d’azote sont émis par les moteurs lors des combustions à hautes températures?;

– des particules en suspension sont produites par la combustion industrielle, le chauffage et les véhicules Diesel.

3La pollution atmosphérique

ALes polluants atmosphériques

? Schématiquement, on peut répartir les polluants atmosphériques en deux groupes?: les gaz ( en masse des polluants rejetés dans l’atmosphère) et les particules solides.

? Les principaux agents de cette pollution résultent de la production et de l’utilisation d’énergie. On les rencontre principalement en milieu urbanisé et dans les zones d’activité, non seulement par suite de concentration des industries et des foyers domestiques, mais aussi à cause de la circulation des véhicules à moteur.

BConséquences sanitaires et environnementales

? Le dioxyde de soufre est un composant de la formation des pluies acides nuisibles aux écosystèmes (dépérissement des forêts, atteintes aux lacs) ainsi qu’au patrimoine architectural (attaque des monuments en calcaire). Sa réduction passe par une désulfuration des combustibles (lors du raffinage) ou celle des fumées d’origine industrielle (au moyen de filtres).

? Les oxydes d’azote entraînent des inflammations respiratoires et augmentent la sensibilité aux attaques microbiennes. Ils participent aussi à la formation de l’ozone dans la basse atmosphère, gaz particulièrement nocif (pour les voies respiratoires notamment). Le recours au pot catalytique sur les véhicules à essence en limite les émissions.

? Le dioxyde de carbone n’est pas toxique en soi, mais son excès est une pollution car il participe de manière importante au réchauffement climatique. C’est un gaz à effet de serre (ges)(>?dépliant,?X). Le protocole de Kyoto ratifié en 1999 établit un calendrier de réduction des émissions de ce gaz.

>