Fiche de révision

Les espaces productifs agricoles

Contenu

En bref Premier producteur européen, la France est aussi le 6e exportateur mondial. C'est le pays du monde où la valeur ajoutée par agriculteur est la plus forte. L'agriculture ne représente pourtant que 2,3 % du PIB.

ILa France, une grande puissance agricole moderne

1 Une agriculture puissante et intégrée

Ses effectifs sont pourtant peu importants : 2,5 % de la population active, qui se partagent 28 millions d'hectares, soit 51 % du territoire, malgré le grignotage périurbain. Le nombre d'exploitations a été divisé par deux en 20 ans, mais leur superficie moyenne a augmenté : 63 ha en 2019.

Les produits bruts de l'agriculture sont transformés par de puissantes industries agroalimentaires, qui génèrent 17 % de la valeur de la production industrielle et constituent un secteur fortement exportateur, notamment au travers de grands groupes transnationaux, comme Danone.

2 L'agriculture productiviste : réussites et excès

La PAC et la mondialisation ont poussé les agriculteurs à la modernisation de leur système de production. L'agriculture productiviste est fortement consommatrice de matériels, d'intrants (engrais, produits phytosanitaires), de techniques (irrigation, suivi satellite), de capitaux, de recherche (semences hybrides, agronomie).

Mot clé

La PAC ou politique agricole commune a été mise en place par l'Union européenne dès 1957 pour soutenir les agricultures des pays membres. Pour la période 2014-2020, la France a reçu à ce titre 58 milliards d'euros.

L'agriculture productiviste a cependant conduit à des excès : pollutions, surconsommation d'eau, crises sanitaires. La réforme de la PAC de 2020 s'efforce ainsi de concilier durabilité, contraintes écologiques et sécurité alimentaire. Des pratiques d'agriculture raisonnée ou biologique se répandent.

IIDes espaces diversement insérés dans la mondialisation

1 Des espaces intégrés

L'insertion différenciée dans la mondialisation se traduit dans l'espace. Les régions les plus intégrées, compétitives et exportatrices (grande céréaliculture, élevage industriel, vignobles de renom), comptent des exploitations de grandes dimensions, aux revenus souvent élevés.

Ces exploitations restent malgré tout exposées à la concurrence étrangère, celle du poulet brésilien par exemple, ou au contexte international, tel le relèvement des taxes américaines décidé par le président Trump en 2019.

2 Des espaces en marge

Les espaces peu insérés dans les réseaux de la mondialisation se marginalisent progressivement. Les exploitations sont de plus petites dimensions, les revenus plus faibles, les cultures moins spécialisées (polyculture). Les friches progressent.

Certains de ces espaces connaissent cependant parfois une revitalisation sensible. Les agriculteurs créent des labels, des produits de terroir artisanaux, vendus en filières courtes. Souvent situés en moyenne montagne, ils développent une seconde activité liée au tourisme vert.

Mot clé

Le tourisme vert est un tourisme diffus, pratiqué en milieu rural et qui se consacre à la découverte de la nature, du terroir et de ses traditions.

Zoom

Les espaces productifs agricoles français

07830_CH08_C_04

La recherche de la compétitivité a poussé à une spécialisation des espaces productifs, chaque terroir valorisant ses avantages comparatifs : grande culture à dominante céréalière dans le Bassin parisien, élevage intensif en Bretagne, viticulture en Bourgogne, dans le Bordelais, en Champagne.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner