Les espaces ruraux

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S | Thème(s) : Aménager et développer le territoire français
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les espaces ruraux
L•ES•S
 
 

FB_Bac_98612_Hge1_TT_035

35

77

1

(>?dépliant,VIIetVIII)

Quelles sont les mutations des espaces ruraux en France ?

1La renaissance des campagnes

ALe retour à la croissance démographique

? L’exode rural a pris fin vers 1975. La reprise demeure cependant fragile car elle ne repose que sur le solde migratoire positif.

chiffre clé En France, la population dans les zones rurales progresse de 0,7 % par an alors qu’elle diminue, en moyenne, au sein de l’Union européenne.

? Les effectifs ruraux augmentent fortement dans l’ouest et le sud de la France, comme en Vendée ou dans l’Aude.

BDes campagnes aux multiples fonctions

? La fonction « résidentielle » connaît un développement spectaculaire. Les fonctions tertiaires (fonction publique, services à la personne) compensent en partie la perte d’emplois agricoles.

? Le tourisme rural (« vert ») se développe. Le tourisme en résidence secondaire est un facteur de la revitalisation rurale.

2Les trois visages de la France rurale

ADes campagnes grignotées par les villes

? L’étalement urbain dans l’espace rural proche des villes crée des campagnes périurbaines, et se caractérise par une occupation résidentielle importante (lotissement).

? L’agriculture peut y tenir une place encore conséquente (Brie, Beauce) mais subit une forte pression foncière.

BLe rural profond

? Le recul des activités (agricoles ou industrielles) touche surtout les campagnes les plus éloignées des pôles urbains.

? Les densités de population sont très faibles ; c’est la « diagonale du vide » (des Ardennes aux Landes en passant par le Massif central). Le Sud n’est pas épargné avec la Corse et le sud des Alpes.

? La désertification se traduit par un vieillissement de la population, les départs des services publics (l’école) et privés (boulangerie).

CLes « nouvelles campagnes » en recherche d’équilibre

? Ces campagnes intermédiaires accueillent depuis 20 ans une population plus nombreuse, même étrangère (Néerlandais, Britanniques).

? Les campagnes du Grand Ouest et des régions méridionales présentent le plus fort solde migratoire du territoire rural et bénéficient d’une dynamique de l’emploi très positive.

? Les néo-ruraux (retraités, reconversions professionnelles) cherchent une résidence dans un cadre calme et agréable. La cohabitation avec les populations locales est parfois difficile.

3Le développement durable des espaces ruraux

ALe soutien des activités économiques

? L’ue* et l’État soutiennent les zones rurales défavorisées. Des aides sont allouées pour la préservation de l’activité agricole et des paysages.

? Des pôles d’excellence rurale (per*) ont été mis en place pour soutenir des projets innovants comme « Bio-ressource des Hautes terres » dans le Cantal.

? Les labels permettent aussi de revitaliser la production et le savoir-faire des terroirs (aoc*, igp*).

BL’amélioration des conditions de vie

? Des programmes soutiennent l’accès au logement (rénover l’habitat ancien par exemple).

? La modernisation des services publics et la réduction de la « fracture numérique » visent à rééquilibrer les disparités entre espaces ruraux et urbains.

CLa préservation des espaces naturels

? La création des parcs nationaux, régionaux et des réserves vise à gérer durablement l’environnement rural.

? La protection des espaces situés à proximité des villes est renforcée.

Conclure

Le retour des populations et des activités marque inégalement les espaces ruraux.

>

>