Les évolutions de la société française : les femmes

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Françaises et Français dans une République repensée
 

Des années 1950 aux années 1980, comment la condition des femmes évolue-t-elle dans la société ?

1 Une longue conquête des droits politiques

A Le statut de la femme avant 1944

 Depuis le Code civil (1804), la femme est juridiquement considérée comme inférieure à l’homme. Elle ne peut ni travailler, ni disposer d’un compte en banque sans l’accord de son époux. Elle est sous la tutelle de son mari ou de son père, éternelle mineure.

 Malgré le rôle des femmes pendant la Grande Guerre et plusieurs votes positifs des députés, les sénateurs refusent de leur accorder le droit de vote dans l’entre-deux-guerres. Cependant, le Front populaire nomme trois femmes au gouvernement en 1936.

B La citoyenneté politique

 En 1944, le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) accorde le droit de vote et d’éligibilité aux femmes pour leur participation à la Résistance (20 à 30 % des effectifs).

mot clé La parité consiste, pour un parti politique, à présenter autant de candidats femmes que de candidats hommes lors des élections.

 Pourtant, jusqu’à la fin des années 1980, les femmes n’occupent qu’une place minoritaire en politique. La loi sur la parité en politique (1999) vise à changer cette situation.

2 Les femmes dans le monde du travail

A L’essor du salariat féminin

 Les femmes travaillent massivement depuis le xixe siècle, souvent aux côtés de leur mari, comme commerçantes, paysannes ou ouvrières.

 À partir de la Première Guerre mondiale, leur part dans le secteur des services s’accroît (employées, secrétaires).

 Ce phénomène se poursuit pendant les Trente Glorieuses grâce à la démocratisation de l’enseignement. En 1964, pour la première fois, on compte autant de bachelières que de bacheliers, mais les filles sont moins nombreuses que les garçons à poursuivre leurs études.

B Une précarité qui demeure

 Les lois Roudy de 1981-1983 interdisent toute forme de discrimination sexiste au travail. Mais les inégalités persistent. À diplôme égal, le salaire des femmes reste de 20 % inférieur à celui des hommes.

 Les femmes restent davantage touchées par le travail à temps partiel subi et par le chômage.

3 La place des femmes dans la famille

A De nouvelles revendications …

 Après l’obtention du droit de vote (1944), les femmes reprennent la lutte pour leur émancipation sociale. Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir (1949) conteste la place des femmes dans la société.

 À partir des années 1960, les mouvements féministes, dont le Mouvement de libération des femmes (MLF), revendiquent de nouveaux droits afin que les femmes puissent maîtriser leur fécondité.

B … entendues par la République

 La contraception orale (pilule) est autorisée en 1967 par la loi Neuwirth.

 En 1974, le projet de loi défendu par Simone Veil, légalisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG), provoque de vifs débats. En 1975, la loi Veil autorise l’avortement en milieu hospitalier, tout en affirmant la liberté de conscience pour les praticiens.

Conclure

De nouveaux droits pour les femmes

 

Début du xxe siècle

Fin du xxe siècle

Vie politique

Absence de droits politiques

Droits politiques égaux à ceux des hommes

Loi sur la parité mais faible représentativité

Travail

Faibles qualifications

 30 % de la population active

Accès aux formations supérieures

 48 % de la population active (mais inégalités salariales)

Vie sociale

Domination masculine et maritale

Égalité de principe au sein de la famille

Maîtrise de la fécondité