Fiche de révision

Les évolutions de la Ve République

Contenu

En bref Les évolutions de la vie politique, les alternances et les cohabitations montrent la souplesse des institutions de la Ve République (de 1969 au milieu des années 1980).

IHéritage et transition (1969-1981)

1 Georges Pompidou : l'héritier de De Gaulle à l'Élysée

Pompidou est élu le 15 juin 1969. Il reprend à son compte la pratique des institutions établie par de Gaulle dont il a été le Premier ministre de 1962 à 1968.

Le septennat est interrompu par sa mort le 2 avril 1974.

2 Valéry Giscard d'Estaing : continuité et rajeunissement

Ministre des Finances de Pompidou, Giscard appartient à la droite modérée et s'affiche comme le candidat du renouveau. Il est élu le 19 mai 1974, à 48 ans.

Il prend acte des évolutions de la société. Pour répondre aux revendications exprimées par la jeunesse en mai 1968, l'âge de la majorité est abaissé à 18 ans. En 1975, la loi Veil autorise l'IVG.

3 La rénovation de la vie politique

Face à la domination des partis de droite, la gauche se rassemble autour d'un grand parti, pour pouvoir gagner les élections. Le PS est créé en 1971 pour réunir tous les socialistes. Il se rapproche du PCF et des radicaux.

À droite, la concurrence est forte entre le parti gaulliste (RPR) et les modérés, réunis dans le parti fondé par Giscard en 1978, l'UDF.

IIAlternances et cohabitations (1981-1995)

1 François Mitterrand, premier président socialiste de la Ve République

L'élection de Mitterrand le 10 mai 1981 marque la première alternance. Le premier gouvernement de Pierre Mauroy accueille quatre ministres communistes.

Mot clé

L'alternance est la succession de majorités parlementaires et de présidents de la République appartenant à des familles politiques différentes.

Le gouvernement veut élargir la démocratie sociale : retraite à 60 ans, semaine de 39 heures, 5e semaine de congés payés, augmentation des prestations sociales.

Il engage également des réformes majeures dans différents domaines : abolition de la peine de mort, fin du délit d'homosexualité, remboursement de l'IVG par la Sécurité sociale.

Parallèlement, le gouvernement lance une ambitieuse politique de décentralisation, élargie depuis.

2 Des institutions qui s'adaptent

À deux reprises, sous les deux septennats de Mitterrand, une majorité de droite est élue à l'Assemblée. Le président choisit son Premier ministre dans la nouvelle majorité : Jacques Chirac (1986-1988) et Édouard Balladur (1993-1995).

La cohabitation introduit une division au sein de l'exécutif : le président de la République se replie sur la politique étrangère ; le gouvernement définit et mène la politique intérieure. Le rôle de l'Assemblée est renforcé, puisque le gouvernement ne peut s'appuyer que sur sa majorité parlementaire.

Mot clé

On parle de cohabitation quand le président de la République et le pouvoir législatif, tous deux issus du suffrage universel, représentent des tendances politiques opposées.

L'élection de Jacques Chirac à la fonction présidentielle en 1995 marque une nouvelle alternance, cette fois en faveur de la droite gaulliste.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner