Les formes de l’argumentation directe

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S - 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : La question de l'homme dans les genres de l'argumentation
 
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les formes de l’argumentation directe
 
 

FB_Bac_98608_Fra1_TT_041

41

101

6

L’argumentation directe, qui relève du « convaincre », emprunte différentes formes.

1L’essai

AUne définition minimum

 L’essai fait partie des grands genres littéraires. Il est défini comme un texte d’idées. Son but n’est pas de construire un monde fictif, qu’il soit sous forme de récit ou de pièce de théâtre, mais de développer une réflexion sur un thème d’ordre littéraire, politique, religieux, scientifique, etc.

 La réflexion est personnelle : un «je» s’exprime, que l’auteur choisisse une énonciation à la première personne ou qu’il s’efface derrière les pronoms « nous » ou « on ».

 L’essai est l’exemple même du texte d’argumentation directe, il mobilise les éléments propres à cette forme de discours : thèse(s), arguments, exemples, connecteurs logiques (>fiche39).

BLes Essais de Montaigne


 

info Michel de Montaigne (1533-1592) reçoit une éducation humaniste. Magistrat puis maire de Bordeaux, il se consacre à l’écriture des Essais à partir de 1571.

 Il est le premier à employer ce terme. Ses Essais, dont la rédaction et les diverses rééditions s’étalent sur une vingtaine d’années (entre 1572 et 1592), comportent trois livres divisés en chapitres qui se donnent, chacun, un thème de réflexion.

 L’auteur revendique une écriture très personnelle sans souci apparent de remise en ordre :

 

Mes fantaisies se suivent, mais parfois c’est de loin, et se regardent mais d’une vue oblique.

 Pour caractériser le genre de l’essai tel qu’il le pratique, il faut être attentif au sens du mot : c’est une « tentative », qui revendique son caractère inabouti.

 Montaigne invite son lecteur à suivre ses pensées dans leurs détours et leurs méandres. Il présente ainsi son travail :

 

Ce sont ici mes humeurs et mes opinions ; je les donne pour ce qui est en ma croyance, non pour ce qui est à croire ; je ne vise ici qu’à découvrir moi-même qui serait autre demain si un nouvel apprentissage me changeait…

 On peut opposer à l’essai selon Montaigne le traité et la dissertation qui, eux, proposent une réflexion exhaustive et organisée, en vue de démontrer une thèse ou d’expliciter un point de vue.

2Autres formes de l’argumentation directe

ALe pamphlet

C’est un texte assez court et très violent dans lequel l’auteur s’attaque au pouvoir en place ou à une position de pouvoir (personne connue, institution). L’auteur exprime son indignation et défend sa propre vérité.

BLa maxime

C’est un texte très bref (quelques lignes) qui énonce une opinion au présent de vérité générale sans réellement argumenter. La maxime peut tracer une ligne de conduite, elle a une visée moraliste.

CLa lettre

La lettre, qu’elle soit réelle, fictive ou ouverte, peut être le support d’une argumentation. La lettre ouverte a un destinataire désigné mais s’adresse à un large public puisqu’elle est divulguée dans la presse ou sous forme de livre. Ce public est pris à témoin et doit prendre partie dans le débat. Le texte, souvent polémique, peut dénoncer une injustice.

Conclure

L’essai est le genre principal de l’argumentation directe. Il se décline de diverses façons ; c’est pourquoi, s’il est facile à définir (un texte d’idées), il n’est pas facile à délimiter.

>>