Les impacts des pratiques agricoles sur l’environnement et la santé

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Vers une agriculture durable
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les impacts des pratiques agricoles sur?l’environnement et la santé
 
 

FB_Bac_98620_Sci1_LES_022

22

55

4

L’accroissement de la population mondiale va nécessiter une augmentation des productions agricoles afin de satisfaire les besoins alimentaires. Il est donc indispensable de prendre en compte les impacts des pratiques agricoles sur l’environnement et la santé.

1Les impacts liés aux apports d’engrais

?Les nitrates, très solubles dans l’eau, constituent la cause majeure de pollution par les engrais chimiques utilisés en agriculture. Apportés de manière excessive, ils ne sont pas absorbés en totalité par les végétaux et se retrouvent, par ruissellement, dans les eaux superficielles (cours d’eau, étangs et lacs) et, par infiltration, dans les nappes phréatiques, qui se trouvent alors contaminées.

? Les nitrates sont une réelle menace pour l’environnement?: ils sont à l’origine du développement excessif de végétaux comme les algues (marées vertes), notamment en Bretagne.

? Scientifiques et médecins semblent relativement unanimes pour relativiser l’impact des nitrates sur la santé humaine. Cependant, la norme européenne autorisée pour une eau de boisson a été fixée, à partir des recommandations de l’oms, à en fonction des risques encourus par les catégories de population les plus vulnérables (nouveau-nés surtout).

Par ailleurs, la durée de persistance des engrais dans le sol est très longue?: même si l’on arrêtait aujourd’hui de fertiliser les sols, il faudrait plusieurs décennies pour retrouver une situation normale.

2Pratiques agricoles et ressources en eau

? L’accroissement de la production agricole entraîne une augmentation des consommations d’eau, ce qui implique des prélèvements plus importants aussi bien dans les eaux de surface que souterraines.

? Dans certaines zones, les prélèvements d’eau ont dépassé les possibilités de la ressource. C’est le cas de la mer d’Aral dont l’exploitation a abouti à un désastre écologique sans précédent?: pour la culture du coton, espèce très exigeante en eau, la surexploitation de l’eau des fleuves alimentant cette mer a eu pour conséquence une diminution de de sa surface (doc.1).

Doc. 1 Conséquence des prélèvements d’eau pour la culture de?coton sur la mer d’Aral.

Autrefois quatrième plus grande étendue d’eau intérieure du monde, la mer d’Aral est aujourd’hui un lac salé au milieu d’un désert.


 

3Risques liés à l’utilisation de produits phytosanitaires

? Utilisés de façon excessive, les pesticides peuvent aussi être entraînés par le ruissellement ou l’infiltration et se retrouver dans l’eau et les sols.

? Certains pesticides comme leddt se dégradent très lentement dans la nature, ils peuvent donc être transmis tout le long des chaînes alimentaires, avec une concentration de plus en plus importante dans les organismes quand ils passent d’un niveau au suivant (doc.2).

Doc. 2 Concentration du ddt dans une chaîne alimentaire en?ppm (partie par million).
 

Eau

Zooplancton

Petits poissons

Gros poissons

Oiseaux consommateurs de?poissons

0,000 003

0,04

0,5

2

25

 

? Des études démontrent que l’exposition environnementale aux pesticides tend à augmenter le risque de développer certains cancers.

? Différentes molécules utilisées pour améliorer le rendement des élevages, tels les antibiotiques, peuvent également représenter un danger car leur utilisation excessive peut conduire à l’apparition de souches bactériennes résistantes.

>