Les LTc, cellules effectrices spécifiques de l’immunité adaptative

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Quelques aspects de la réaction immunitaire
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les LTc, cellules effectrices spécifiques de l’immunité adaptative

FB_Bac_98621_SvtT_S_043

43

97

1

Des cellules, les lymphocytes T cytotoxiques (LTc), interviennent aussi dans la réponse immunitaire adaptative. Ce sont des cellules effectrices, dont le rôle est d’éliminer toute cellule infectée ou toute cellule modifiée de l’organisme, qui constitue une cellule cible pour les LTc.

1Le rôle des LTc

 Une cellule infectée par un virus, par exemple, exprime à sa surface des fragments peptidiques issus des protéines du virus. Ces fragments peptidiques représentent des antigènes et déclenchent une réponse immunitaire spécifique. Ainsi, les cellules infectées pourront être reconnues puis lysées (détruites) par les LTc (doc.1).

Doc. 1 Destruction d’une cellule infectée par un LTc (observé au MET).

a.


b.


 Les cellules cancéreuses et les cellules étrangères introduites dans l’organisme par transfusion sanguine ou par greffe d’organe sont aussi des cellules cibles pour les LTc.

 Les LTc détruisent les cellules modifiées ou infectées par contact, grâce à des molécules de perforine, une protéine qu’ils sécrètent et qui est libérée par des vésicules. La perforine entraîne la formation de pores dans la membrane de la cellule infectée (doc.2). De l’eau et des sels entrent par ces pores, ce qui provoque l’éclatement de la cellule cible. Les débris sont ensuite éliminés par les phagocytes.

Doc. 2 Mode d’action de la perforine libérée par les LTc.

2Les cellules à l’origine des LTc

Certaines cellules, appelées LT CD8, sont des cellules qui préexistent aussi dans l’organisme avant tout contact avec l’antigène. Les LT CD8, suite à la pénétration d’un antigène dans l’organisme, se transforment en LTc, qui sont alors capables de fabriquer des molécules de perforine.

>