Les métiers et le secteur d’activité

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries tertiaires | Thème(s) : Le contexte économique de l'activité professionnelle

Un même métier peut s’exercer dans divers domaines professionnels. L’entreprise est répertoriée en secteurs d’activité et en branches professionnelles au regard de son activité.

1 Le secteur d’activité


Une entreprise peut appartenir à plusieurs branches professionnelles. En revanche, elle est répertoriée dans un seul secteur d’activité.

A Les secteurs économiques


On distingue 3 secteurs traditionnels :

- le secteur primaire : activités agricoles et extractives du sol ;

- le secteur secondaire : activités industrielles de transformation ;

- le secteur tertiaire : activités commerciales et de services.

Le secteur quaternaire rassemble les activités liées à l’information et à la communication.

B Les secteurs d’activité


Les secteurs d’activité regroupent les entreprises ayant la même activité principale (exemple : construction). Les principaux secteurs d’activité sont l’agriculture, l’industrie, la construction, le tertiaire.

La liste des activités économiques en vigueur, en France est la « nomenclature d’activités française » (NAF). Élaborée par l’INSEE, elle sert à établir des statistiques.

C Les branches professionnelles


Les branches professionnelles (exemples : agriculture, services marchands) regrou­pent les entreprises d’un même secteur d’activité qui relèvent d’un accord ou d’une convention collective (exemple : Convention collective nationale des pompes funèbres).

À savoir

Les conventions et les accords collectifs sont conclus entre un groupement d’employeurs et des organisations syndicales de salariés en vue d’établir un ensemble de conditions d’emploi, de travail et des garanties sociales.

2 Les métiers et les qualifications


Les métiers sont divers et variés. Souvent, pour pouvoir en exercer un, il est nécessaire de suivre une formation.

A Le métier


Il se définit par une activité économique exercée par une personne, dans un domaine professionnel, en vue d’obtenir une rémunération. Il nécessite une formation qui met en œuvre des compétences et des savoir-faire.

La nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) classe la population selon une synthèse de la profession, de la position hiérarchique et du statut (exemples : les contremaîtres, les artisans).

Le Répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME) sert à identifier précisément chaque métier à travers des fiches métiers.

B La formation professionnelle


Trois types de formation existent :

- la formation professionnelle initiale acquise avant l’entrée dans la vie active, sous statut scolaire ou en alternance (exemple : apprentissage) ;

- la formation professionnelle continue proposée aux professionnels salariés et demandeurs d’emploi en vue d’acquérir ou de développer des connaissances et des compétences ;

- la validation des acquis de l’expérience (VAE) qui permet à toute personne justifiant de 3 années d’expérience professionnelle de pouvoir faire valider ses acquis professionnels par un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

Les niveaux de formation (CAP, BEP, Bac pro…) permettent de se positionner par rapport au marché de l’emploi.

C La qualification professionnelle


La qualification est l’aptitude d’une personne à exercer un emploi. Elle dépend de la formation et des diplômes ou bien de l’expérience acquise.

Les certifications attestent de la reconnaissance d’un niveau de qualification professionnelle. Elles sont délivrées sous la forme de diplômes, de titres ou de certificats de qualification professionnelle (CQP). Toutes les certifications sont inscrites dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).