Fiche de révision

Les moyens de défense de l'organisme face à l'infection microbienne

Contenu

A La barrière cutanéo-muqueuse

Elle est en contact avec les micro-organismes (virus, parasites, bactéries…). Elle empêche leur pénétration en agissant comme une barrière mécanique (ex. : cils vibratiles des voies respiratoires), chimique (ex. : sueur, sébum) ou biologique (ex. : flore commensale, ensemble de germes qui vit sur ou dans un organisme sans lui causer de trouble).

B Les réactions immunitaires

L'organisme reconnaît en permanence la présence d'éléments étrangers (antigène) grâce à son système immunitaire. Il met en jeu deux types d'immunité en cas d'introduction d'un antigène : l'immunité non spécifique et l'immunité spécifique.

Mot-clÉ

Système immunitaire : ensemble des organes et des cellules qui participent à la défense de l'organisme.

aL'immunité non spécifique

L'immunité non spécifique désigne l'ensemble des réactions que l'organisme déclenche face aux agressions microbiennes, quelle que soit la nature de l'agent pathogène (bactérie, virus, parasite).

L'immunité non spécifique est indépendante de la nature de l'antigène. Elle se manifeste par une réaction inflammatoire localisée dont les signes sont : douleur, rougeur, chaleur, gonflement.

Image dont le contenu est Étape 1Étape 2Étape 3La barrière naturelle de la peau est lésée. Les micro-organismes (bactéries) pénètrent dans l'organisme. Les terminaisons nerveuses sont touchées (douleur). Les vaisseaux sanguins se dilatent (chaleur et rougeur) et laissent sortir du plasma dans les tissus (gonflement). Les globules blancs, attirés par les bactéries qui se sont multipliées, sortent des capillaires sanguins. C'est la diapédèse.Les globules blancs (polynucléaires) entourent les bactéries, les englobent, les digèrent et rejettent les fragments de la bactérie digérée. C'est le phénomène de phagocytose. ; Fin de l'image

Les différentes étapes de la réaction inflammatoire locale et ses conséquences

Le plus souvent, la phagocytose met fin à ces signes d'inflammation. La digestion des micro-organismes est réalisée par les globules blancs (polynucléaire) grâce aux enzymes digestives.

15845_P7_SP3_F25_IM3d_bis_HD

Les différentes étapes de la phagocytose

bL'immunité spécifique

L'immunité spécifique désigne l'ensemble des cellules et des mécanismes d'un organisme lui permettant d'assurer sa défense contre les agents pathogènes, de manière durable, mais tardive. Participent à cette immunité spécifique les lymphocytes B et T.

Mot-clÉ

Lymphocyte : globule blanc qui a un rôle majeur dans la défense de l'organisme.

Cette immunité spécifique, dépendante de la nature de l'antigène (bactéries ou cellules infectées par un virus), se met en place.

15845_P7_SP3_F25_IM4_HD

Les deux types d'immunité spécifique (adaptative) 

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner