Fiche de révision

Les mutations du monde du travail

Les nouvelles technologies et l'automatisation bouleversent les règles de l'organisation du travail. Les plateformes digitales permettent facilement de se passer d'intermédiaires et de fragmenter les tâches, ce qui déstructure l'organisation du travail. Les prestations et les relations de travail sont individualisées et la rémunération se fait à la tâche.

Aujourd'hui, en France, le salariat est encore omniprésent et concerne 9 actifs sur 10. Cette tendance est stable depuis une trentaine d'années et s'observe aussi plus largement dans l'Union européenne.

Même si 85 % des salariés français bénéficient d'un contrat à durée indéterminée, on constate toutefois une précarisation croissante et une diversification à l'intérieur du salariat. Les temps partiels contraints, contrats d'intérim et contrats courts ont explosé ces deux dernières décennies. 87 % des nouvelles embauches en France se font en CDD, contre 55 % en 1982, selon l'INSEE.

L'emploi indépendant explose à l'heure où les entreprises sont réticentes à embaucher et privilégient les missions ponctuelles. Depuis 15 ans en France, la proportion d'indépendants et d'auto-entrepreneurs a augmenté de 25 %, soit cinq fois plus que les salariés.

Le processus d'ubérisation génère des bouleversements sociétaux tant à court terme qu'à long terme. L'activité professionnelle se voit de plus en plus individualisée et morcelée (plusieurs métiers exercés en simultané, mix salariat/travail indépendant…).

Les modèles sociaux (financement, couverture), juridiques (droit du travail, statut des prestataires), fiscaux (délocalisation des plates-formes selon les opportunités d'optimisation) doivent s'adapter à cette nouvelle donne.

#doc

Statut d'emploi et type de contrat selon le sexe et l'âge en 2019

foucherconnect.fr/20pbpro139

Pour lire la suite

Je m'abonne

Et j'accède à l'ensemble
des contenus du site