Les paroles rapportées

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Analyser et interpréter un texte littéraire, une image


les questions clés

Qui prononce la phrase « … » ? Comment nomme-t-on ce type de discours ?

L’auteur utilise le discours indirect : quel est l’effet produit ?

Transposez les lignes … au discours indirect en opérant les modifications nécessaires.

A Qu’est-ce que des paroles rapportées ?

 Quand quelqu’un parle ou écrit, il peut rapporter les paroles que lui-même ou une autre personne a prononcées. Cela s’appelle les paroles rapportées.

 Il y a trois façons de rapporter des paroles : le discours direct, le discours indirect, le discours indirect libre.

B Reconnaître les différents types de discours

 Quand des paroles sont transcrites telles qu’elles ont été prononcées, on parle de dialogue ou de discours direct.

 

Elle les rassura et leur dit : « Vos parents reviendront sûrement demain ! » [verbe introducteur, guillemets]

Le discours direct donne de la vivacité à un texte et a une valeur de témoignage authentique.

 Quand les paroles ne sont pas rapportées comme elles ont été prononcées, mais sous forme de subordonnées ou de groupes prépositionnels à l’infinitif, on parle de discours indirect.

 

Elle les rassura et leur dit que leurs parents reviendraient sûrement le lendemain. [subordonnée]

Il leur ordonne de partir. [groupe prépositionnel à l’infinitif]

Le discours indirect permet de reformuler les paroles et de raccourcir les passages moins importants du dialogue.

 Quand les paroles sont rapportées comme au discours indirect mais que le verbe principal introducteur et le mot subordonnant ont été supprimés, on parle de discours indirect libre.

 

Elle les rassura : leurs parents reviendraient sûrement le lendemain !

Le discours indirect libre permet de ne pas interrompre la narration, de garder une vivacité proche du discours direct et de retranscrire les pensées d’un personnage.

C Comment passer du discours direct au discours indirect ?

 Vous devez effectuer des modifications :

– dans la ponctuation : pas de guillemets, de points d’exclamation, d’interrogation ;

– dans les pronoms personnels parfois ;

 

Il déclare : « Je gagnerai le championnat demain ! »

> Il déclare qu’il gagnera le championnat demain.

– dans les temps verbaux si le verbe introducteur est au passé (voir « Notez bien ») ;

– dans les indications de temps et de lieu parfois.

 

ici > là ; hier > la veille ; demain > le lendemain ;

la semaine dernière/prochaine > la semaine précédente/suivante

notez bien

Si le verbe introducteur est au passé, vous devez respecter la concordance des temps suivante :

Temps dans les paroles prononcées

Temps dans la subordonnée au discours indirect

présent

Il affirma : « Je ne renonce pas. »

imparfait

Il affirma qu’il ne renonçait pas.

passé composé

Il affirma : « J’ai tout perdu. »

plus-que-parfait

Il affirma qu’il avait tout perdu.

futur

Il affirma : « Je reviendrai. »

conditionnel présent

Il affirma qu’il reviendrait.

 

D Comment passer du discours indirect au discours direct ?

Vous devez effectuer des modifications :

– dans la ponctuation  ;

– dans les pronoms personnels parfois ;

– dans les temps verbaux parfois (voir « Notez bien ») ;

– dans les indications de temps et de lieu parfois.

Ils jurèrent de me rendre mon argent deux semaines plus tard.

> Ils jurèrent : « Nous te rendrons ton argent dans deux semaines. »