Les poètes de la Pléiade et la poésie engagée

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Les poètes de la Pléiade et la poésie engagée

FB_Bac_99066_Lit1_F12

12

31

2

Au milieu du xvie siècle, les poètes de la Pléiade* rompent avec les formes poétiques médiévales au profit des formes antiques et du sonnet*. Dans la seconde moitié du siècle, la France, déchirée par les guerres de Religion, suscite l’engagement des poètes.

1 Les poètes de la Pléiade

A Du Bellay (1522-1560) : le mal de vivre

Joachim du Bellay mène une enfance triste au château de la Turmelière, non loin de Liré, en Anjou. Sa vie est marquée par un voyage à Rome, qui ne lui apportera que d’infinis « regrets ».

 Dans Les Antiquités de Rome (1558), le poète médite sur la grandeur passée de la Ville éternelle.

Les Regrets (1558) forment un recueil de cent quatre-vingt-onze sonnets. Le poète chante la nostalgie de son Anjou natal ou bien se livre à une satire amère des mœurs corrompues de la société romaine.

L’essentiel sur…

l’œuvre de Du Bellay

  • Une œuvre d’inspiration personnelle, lyrique et satirique.
  • Un maître du sonnet, forme dans laquelle il traduit son émotion en jouant sur les effets de symétrie et d’antithèse, et sur la chute du dernier vers.

Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,

Plus mon petit Liré que le mont Palatin,

Et plus que l’air marin la douceur angevine.

« Heureux qui comme Ulysse… », Les Regrets, XXXI

B Ronsard (1524-1585) : le poète des Amours

Chef de la Pléiade, puis poète officiel de la cour, Pierre de Ronsard poursuit une brillante carrière, soucieux de laisser à la postérité une œuvre immortelle.

 Les Odes* (1550) sont de petits poèmes où il chante la nature (son Vendômois natal), la joie de vivre, mais aussi la fuite du temps.

Les Amours (1552-1553) sont des sonnets composés en l’honneur de Cassandre Salviati, où abondent les comparaisons mythologiques et les figures précieuses.

 La Continuation des Amours (1555) et la Nouvelle Continuation des Amours (1556) sont des sonnets composés en l’honneur d’une jeune paysanne, Marie Dupin : poésie plus simple et plus familière, empreinte de sincérité.

 Ronsard vieillissant rencontre Hélène de Surgères, dame d’honneur de Catherine de Médicis. Il lui dédie les Sonnets pour Hélène (1578), où se profile le thème du temps qui passe et des regrets inutiles.

Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain :

Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.

« Quand vous serez bien vieille… », Sonnets pour Hélène

L’essentiel sur…

l’œuvre de Ronsard

  • Un maître du sonnet, dont il varie les registres et les thèmes.
  • Une poésie où l’érudition humaniste* se mêle à une expression personnelle et sincère.

2 La poésie engagée : Agrippa d’Aubigné (1552-1630)

 Fils d’un ardent calviniste (cf. Réforme*), Agrippa d’Aubigné participe activement aux guerres de Religion en s’engageant aux côtés des protestants contre les catholiques.

Les Tragiques (1616) offrent un tableau saisissant des désastres qui accablent la France au temps des guerres de Religion.

L’essentiel sur…

Les Tragiques

  • Une violente satire des princes catholiques.
  • Une épopée de la foi protestante, où foisonnent les images apocalyptiques, les effets macabres et les couleurs éclatantes.
  • Une œuvre de visionnaire, où la nature et les éléments prennent vie dans un animisme universel : la France devient une mère déchirée par ses deux enfants, l’un catholique, l’autre protestant.