Les propriétés hémodynamiques des vaisseaux

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S | Thème(s) : La circulation du sang dans les vaisseaux

A Le lien structure/fonction des vaisseaux

aLes artères de type élastique

Lors de la systole, le sang est éjecté dans les artères sous une pression élevée ; la rigidité des artères leur permet de résister à cette forte pression et les fibres élastiques de la média, distendues, mettent en réserve le sang.

Lors de la diastole, la pression dans l’artère diminue ; les fibres élastiques se détendent et reprennent leur position initiale. Le retour de l’artère à son calibre normal permet de continuer l’écoulement, sous une faible pression, du sang préalablement mis en réserve.

Ces artères élastiques, grâce à leur flexibilité, s’adaptent ainsi aux variations de pression ; elles régularisent le débit sanguin en transformant progressivement le flux artériel discontinu à la sortie du cœur en flux sanguin continu dans les artères périphériques.

15492_P2_91

L’élasticité artérielle

bLes artères de type musculaire

Ces artères sont douées de vasomotricité pour adapter le débit sanguin selon l’activité, et donc selon les besoins, des organes qu’elles irriguent. Ainsi, une vasodilatation de l’artère (par contraction des myocytes lisses de la média) augmente le débit sanguin, tandis qu’une vasoconstriction (par relâchement des myocytes) le diminue.

15492_P2_92

La vasomotricité artériolaire

À savoir

Il ne faut pas confondre le débit cardiaque, à la sortie du cœur, avec le débit sanguin, au niveau des organes.

cLes capillaires

Ils constituent un important réseau sanguin situé au niveau des organes, entre artérioles et veinules. La finesse de leur paroi leur permet d’être facilement traversés ; elle est donc adaptée aux échanges gazeux et de nutriments.

dLes veines

Les valvules, présentes dans les veines infra-cardiaques, empêchent le reflux du sang et favorisent ainsi le retour du sang vers l’oreillette droite.

B L’écoulement du sang dans les vaisseaux

aLes artères

La pression dans les artères élastiques, proches du cœur, varie entre une pression maximale (pression systolique, lors de la contraction du cœur) et une pression minimale (pression diastolique, lors du relâchement du cœur). La différence entre les deux est appelée pression différentielle.

À mesure que l’on s’éloigne du cœur, ces pressions diminuent, puis la pression différentielle devient nulle au niveau des capillaires.

Plus on s’éloigne du cœur, plus le diamètre des vaisseaux diminue, ce qui entraîne une augmentation de la résistance à l’écoulement du sang, et donc une diminution de la vitesse d’écoulement sanguin.

15492_P2_93

La pression et la vitesse sanguines dans les vaisseaux de la circulation générale

bLes capillaires

Le sang circule dans ce grand réseau vasculaire à basse pression et à vitesse faible, ce qui facilite les échanges gazeux et de nutriments entre le sang et la lymphe interstitielle.

cLes veines

À la sortie des organes, les capillaires veineux s’unissent pour former les veinules, puis les veines, ce qui conduit à une augmentation du calibre des vaisseaux et donc de la vitesse du sang, ce qui facilite son retour vers l’oreillette droite.