Les romanciers catholiques : Mauriac, Bernanos

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Les romanciers catholiques : Mauriac, Bernanos

FB_Bac_99066_Lit1_F83

83

173

6

Les romanciers catholiques mettent en scène des consciences déchirées entre le bien et le mal.

1 François Mauriac (1885-1970) : une nature tourmentée

 Mauriac est issu de la riche bourgeoisie bordelaise, catholique et puritaine.

Thérèse Desqueyroux (1927) : Thérèse a tenté d’empoisonner son mari, Bernard. Celui-ci se venge en la séquestrant jusqu’à son départ pour Paris où il l’accompagne. Ils se quittent dans un café.

Si Bernard lui avait dit : « Je te pardonne, viens… » Elle se serait levée, l’aurait suivi. […]

« Je veux une dernière fois vous demander pardon, Bernard. »

Elle prononce ces mots avec trop de solennité et sans espoir – dernier effort pour que reprenne la conversation. Mais lui proteste : « N’en parlons plus… »

Thérèse Desqueyroux, XIII, © Éditions Bernard Grasset

L’essentiel sur…

Thérèse Desqueyroux

  • L’évocation d’une famille bourgeoise bien-pensante qui vit dans l’hypocrisie et le paraître.
  • Un roman d’analyse qui utilise le monologue intérieur pour dépeindre la complexité de Thérèse, révoltée et humiliée, à la fois coupable et victime.

2 Georges Bernanos (1888-1948) : la quête du salut

Catholique fervent, Bernanos entre tardivement en littérature. Installé à Majorque, il est le témoin de la guerre civile espagnole et soutient les républicains.

 Dans Sous le soleil de Satan (1926), Mouchette, meurtrière de son amant dont elle est enceinte, rencontre l’abbé Donissan qui l’arrache au mal.

 Dans Les Grands Cimetières sous la lune (1938), roman inspiré de la guerre d’Espagne, Bernanos s’élève contre Franco et le clergé espagnol, son complice.