Les rythmes biologiques

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries tertiaires - Séries industrielles | Thème(s) : Santé et équilibre de vie

Les fonctions de l’organisme sont soumises à des rythmes biologiques ordonnés par une horloge biologique interne, elle-même régulée par des synchroniseurs qui permettent l’adaptation aux conditions environnementales.

1 Quelques définitions


 Les rythmes biologiques sont des phénomènes biologiques naturels, totalement indépendants de la volonté. Ils sont synchronisés par une horloge interne située dans le cerveau (hypothalamus). Ils se répètent à intervalles réguliers dans le temps. Parmi ces rythmes, on distingue le rythme circadien, rythme biologique dont la fréquence est de 24 heures ou qui se renouvelle toutes les 24 heures (exemple : l’alternance « sommeil-veille »).

 Le rythme hebdomadaire correspond aux activités qui reviennent régulièrement dans la semaine. Il est marqué par les rythmes sociaux, rythmes imposés par les activités quotidiennes (heures de travail, heures de prise des repas, des activités de loisirs…).

13536_C01_01

2 Les facteurs de désynchronisation des rythmes et leurs effets


 La désynchronisation correspond au décalage entre les rythmes biologiques et ceux imposés par la vie quotidienne (les contraintes personnelles ou professionnelles). Les facteurs de désynchronisation sont principalement :

- le travail posté ;

- le travail de nuit ;

- le décalage horaire lors de voyages à l’étranger.

 Cette désynchronisation a des conséquences sur :

- la santé : troubles du sommeil, fatigue, troubles digestifs, obésité ;

- la vie familiale et sociale : isolement social ou familial, irritabilité ;

- le travail : accidents du travail, diminution des performances, erreurs.

3 Les mesures correctives


Pour limiter les effets négatifs de la rupture des rythmes biologiques imposés par la vie quotidienne, il convient d’adopter quelques règles :

 en cas de décalage horaire :

- s’exposer à la lumière pour stimuler la vigilance ;

- favoriser l’obscurité pour dormir ;

- respecter les horaires des repas locaux.

 en cas de travail posté :

- éviter après une nuit de travail la double journée ;

- préférer des rotations courtes avec un repos compensateur pour permettre la récupération de la fatigue.

Dans tous les cas, il faut avoir une bonne hygiène de vie (exemples : alimentation équilibrée, respect des heures de sommeil, activité physique régulière…).