Les sondages

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : La participation politique
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Les sondages

FB_Bac_98605_SspT_ES_027

27

59

1

Comment effectue-t-on des sondages ? Quelle est leur fiabilité ?

1Définition d’un sondage

 Selon la Commission des sondages (institution créée en 1977 ayant pour mission de contrôler la qualité et l’objectivité des sondages), un sondage est une « opération visant à donner une indication quantitative de l’opinion d’une population au moyen d’un échantillon représentatif de cette population ».

 Les sondages sont réalisés par des entreprises privées : les instituts de sondage. S’ils sont utilisés dans de nombreux domaines, ils sont particulièrement importants en période électorale, car on leur accorde un rôle prédictif : ils permettraient de prévoir les résultats des élections.

 Cette situation a amené les législateurs à leur donner un cadre légal en 1977. La loi votée ne concerne que les sondages politiques : elle définit les règles que les sondeurs et les médias qui diffusent ces sondages doivent respecter.

2Le choix de l’échantillon

Dans un sondage, seule une partie de la population (l’échantillon) est censée représenter l’opinion de cette population. Cet échantillon doit donc être représentatif, c’est-à-dire reproduire les caractéristiques socio-démographiques de la population étudiée.

ALa constitution de l’échantillon

Il existe deux méthodes.

 La méthode des quotas est la plus utilisée car la moins coûteuse. Le principe est de construire un échantillon reprenant les caractéristiques de la population étudiée qui ont été au préalable choisies.

Par exemple, soit une population de 1 000 000 de personnes dont 40 % sont des hommes et 60 % des femmes. Ces pourcentages représentent des quotas. Ainsi, un échantillon de 100 000 personnes doit être composé de 40 000 hommes et 60 000 femmes.

 La méthode aléatoire consiste à choisir les personnes de l’échantillon en les tirant au sort dans la population étudiée. Le principal inconvénient réside dans la difficulté à avoir un fichier complet et représentatif de cette population au moment de l’enquête.

BLa taille de l’échantillon

 Le nombre de personnes interrogées a des effets sur la précision des résultats de l’enquête. Ainsi, plus l’échantillon est petit, plus la marge d’erreur est importante.

 On peut la résumer dans le tableau suivant :


Taille de l’échantillon


100


400


1 000


1 600


10 000


Marge d’erreur (en %)


10


5


3


2,5


1

3Les sondages se trompent-ils ?

 Alors que les sondages sont de plus en plus nombreux, la fiabilité de leurs résultats est remise en question pour différentes raisons : la manière dont sont posées les questions, la passation des questionnaires, le traitement des données, etc.

 Lors des élections municipales de mars 2014, les instituts de sondages ont à nouveau été mis en cause car ils n’ont pas permis de prévoir la lourde défaite de la gauche et la nouvelle percée du Front national.

Cependant, pour Renaud Dély, journaliste au Nouvel Observateur, la sous-estimation du vote Front national s’explique : les électeurs de ce parti ont encore du mal à reconnaître leur vote lors des enquêtes. De plus, la volatilité croissante de l’électorat et l’importance de l’abstention électorale* sont des facteurs qui biaisent les estimations des instituts de sondage.

 Pour Gaël Sliman de l’institut bva, les grandes tendances dégagées sont le plus souvent exactes, même si les sondages contiennent toujours une marge d’erreur.

Conclure

Les sondages prennent de plus en plus d’importance au cours des campagnes électorales. Cependant, ils sont contestés du fait des écarts observés avec les résultats des élections, ce qui pose la question de leur fiabilité.

>>