Les transformations économiques

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : La France dans l’Europe des nationalités (1848-1871)
 

Pour moderniser une économie encore archaïque, Napoléon III mise sur l’action de l’État. Ce dernier développe le crédit, le commerce, les voies de communication et lance de grands travaux.

I La politique économique de Napoléon III

1 Une économie archaïque

L’économie est encore dominée par une agriculture routinière, limitée à des marchés locaux. La production industrielle est assurée par de petites entreprises, proches de l’artisanat.

mot clé

Le libéralisme est une théorie prônant la liberté d’entreprendre et la non-intervention de l’État dans l’économie.

Les moyens de communication restent peu développés : la navigation à voile domine ; le réseau ferroviaire n’atteint que 3 500 km vers 1850.

Au nom du libéralisme, les élites pensent que l’État ne doit pas intervenir dans la vie économique du pays.

2 Les objectifs de Napoléon III

Napoléon III estime que l’État doit moderniser l’économie française. Il pense aussi que la croissance économique améliorera les conditions de vie d’une majorité de Français tout en leur faisant accepter un régime politique autoritaire.

II La modernisation de l’économie

1 Le développement du crédit et du commerce

L’empereur soutient la création de grandes banques capables d’investir dans des entreprises modernes. En 1852, les frères Pereire fondent le Crédit mobilier qui finance des sociétés de chemins de fer et la construction immobilière. En 1864 naît la Société générale pour le développement du commerce et de l’industrie.

Pour Napoléon III, le protectionnisme est responsable du retard industriel du pays. C’est pourquoi il signe avec l’Angleterre un traité de libre-échange (1860).

2 Le développement des communications

La navigation à vapeur se développe. De grandes compagnies de navigation sont créées, comme la Compagnie générale transatlantique des frères Pereire, qui assure les liaisons avec l’Amérique du Nord.

Le réseau ferroviaire compte 17 000 km de voies en 1869. La circulation de l’information s’accélère grâce au télégraphe électrique.

3 Les grands travaux

De grands travaux agricoles sont menés (plantation de pins dans les Landes). Les infrastructures portuaires, comme au Havre et à Marseille, sont modernisées. Des travaux d’urbanisme transforment Paris et Lyon.

III Un bilan exceptionnel

Stimulée par l’augmentation des prix, la constitution d’un marché national et le développement des chemins de fer, la production agricole augmente de 50 %.

L’agriculture se diversifie pour répondre aux besoins d’une population urbaine en forte croissance (betterave à sucre, fruits, légumes, élevage). En parallèle, certaines régions se spécialisent (le Languedoc dans la viticulture).

mot clé

Le machinisme est l’utilisation de la force mécanique pour effectuer la production industrielle.

La production industrielle s’accélère (métallurgie, textile et chimie). Elle repose sur le développement du machinisme (filature) et l’augmentation de la demande.

La valeur du commerce extérieur triple de 1848 à 1870. Le commerce intérieur est stimulé par les grands magasins (Le Bon Marché).

 

Zoom

Le développement du réseau ferroviaire

05287_CH03_C_03

Napoléon III confie à six compagnies la mission de développer les chemins de fer dans de vastes régions : Paris-Lyon-Marseille, Paris-Orléans, Nord, Est, Ouest et Midi. Un véritable réseau ferroviaire national se constitue de 1850 à 1870. Centré sur Paris, il contribue à unifier le territoire et à renforcer la centralisation administrative.