Les voies d'absorption intestinale

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S | Thème(s) : La physiologie de l'absorption

Après leur passage de la paroi intestinale au travers des entérocytes, les nutriments parviennent dans la lymphe interstitielle et, selon leur nature chimique, sont absorbés par voie sanguine ou par voie lymphatique.

A La voie sanguine

Elle concerne les nutriments hydrophiles (oses, acides aminés, acides gras à courte chaîne, glycérol, sels minéraux et vitamines hydrosolubles). Ceux-ci rejoignent le foie par la veine porte hépatique, où ils seront mis en réserve, transformés ou redistribués à l’ensemble de l’organisme. Dans ce cas, ils quittent le foie par la veine sus-hépatique qui rejoint la veine cave inférieure.

B La voie lymphatique

Elle prend en charge les nutriments hydrophobes, soit les acides gras à longue chaîne (plus de 10 atomes de carbone) et les vitamines liposolubles (A, D, E et K). Ceux-ci, transportés sous forme de lipoprotéines, pénètrent dans les chylifères qui convergent ensuite au niveau du canal thoracique. La lymphe est déversée dans la circulation sanguine au niveau de la veine sous-clavière gauche, qui rejoint ensuite la veine cave supérieure puis la circulation sanguine générale.

À savoir

Lorsqu’ils traversent les entérocytes, les acides gras et les vitamines A, D, E et K se combinent à du cholestérol et des protéines, nommées apoprotéines, pour former des particules hydrophiles, les lipoprotéines. Celles-ci, trop volumineuses pour pénétrer dans les capillaires sanguins, empruntent la voie lymphatique dont les capillaires sont plus perméables.

Selon leur nature, les nutriments apportés aux cellules sont stockés (glucose, acides gras, acides aminés), utilisés à des fins énergétiques (glucose, acides gras) ou structurales (acides aminés, acides gras).

15492_P2_50

La vascularisation digestive

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.