Peut-on rendre raison de tout ?

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : La raison


La raison renvoie à la volonté de l’homme de comprendre le monde qui l’entoure et de se comprendre lui-même. Mais la tentative de rendre raison de tout n’a-t-elle pas des limites ? Si oui, ces limites sont-elles synonymes d’une faiblesse constitutive de la raison ?

I Qu’est-ce que chercher à rendre raison de tout ?

D’un point de vue théorique, rendre raison signifie expliquer un phénomène, c’est-à-dire dégager les causes qui permettent d’en rendre compte. Par exemple, on rend raison de la fumée en la rapportant au feu qui la cause. Par une synthèse, on relie les deux phénomènes, en montrant que l’un est la cause de l’autre.

D’un point de vue pratique, rendre raison de ses paroles ou de ses actes signifie les justifier. Par exemple, les parents justifient la punition qu’ils ont donnée à leur enfant en lui en indiquant les raisons. Cela implique la responsabilité du sujet, capable d’expliquer les raisons qui l’ont amené à agir ainsi plutôt qu’autrement.

Dans les deux cas, vouloir rendre raison de tout semble un projet ambitieux mais légitime, qui se rapporte à un idéal de connaissance complète de soi et du monde. Cela donne à l’homme un pouvoir sur le réel, comme le montre la citation d’Auguste Comte : « Savoir pour prévoir, afin de pouvoir. »

II Un projet impossible et inutile

1 Une tâche infinie

Cependant, rendre raison de tout paraît être un idéal démonstratif impossible à atteindre. Premièrement, l’homme s’interroge sur des choses dont il ne peut pas faire l’expérience. Or notre connaissance suppose une expérience. Deuxièmement, toute démonstration repose sur des principes qu’il faut avoir préalablement démontrés. Tenter de rendre raison de tout serait donc une tâche infinie.

2 Et l’intuition dans tout ça ?

Bien plus, vouloir rendre raison de tout semble un projet inutile. Certaines choses ne s’expliquent pas et laissent la raison sans réponse. Peut-on par exemple justifier ses sentiments ou ses goûts ? Certains actes semblent irrationnels. La raison doit donc admettre son impuissance à rendre raison de tout et laisser la place à l’intuition. C’est ce que signifie la citation de Pascal à propos de la croyance religieuse : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. » Le cœur saisit des vérités que la raison est incapable de démontrer.

mot-clé

L’intuition désigne la faculté qui permet de saisir immédiatement quelque chose. Elle ne présuppose pas de réflexion.

III Faut-il renoncer à rendre raison de tout ?

1 Les limites de la raison

La raison a donc des limites et on ne peut rendre raison de tout. Mais ces limites ne sont pas nécessairement un échec à la volonté de connaissance de l’homme. Elles montrent que l’homme doit réduire le champ de ses investigations pour mieux assurer son savoir. Ainsi, la raison détermine par elle-même les limites à l’intérieur desquelles un discours rationnel est possible.

Dans la Critique de la raison pure, Kant montre que la raison doit accorder une place à la croyance et s’en tenir à connaître ce dont on peut faire l’expérience.

2 Une entreprise nécessaire

Il s’agit donc de trouver un juste milieu entre la volonté de tout démontrer, impossible à satisfaire, et le refus de toute démonstration, qui serait un renoncement à la vérité. C’est dans l’expérience de ses limites que la raison est capable de progresser : ce qui paraît inexplicable aujourd’hui pourra peut-être s’expliquer demain. Cela montre que la raison n’est pas seulement l’application de règles, mais qu’elle demande une forme d’inventivité.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.