Fiche de révision

Qu'est-ce que l'art ?

Contenu

A Une notion difficile à définir

L'art est une notion difficile à définir. On désigne par le terme d'art à la fois :

l'activité productrice consistant à fabriquer des objets : les œuvres d'art ;

la technique utilisée pour leur fabrication : art de la peinture ou art de la sculpture ;

le résultat de cette activité et de cette technique : l'œuvre en elle-même ;

la valeur plus ou moins artistique de ce résultat : par exemple, toutes les peintures ne sont pas considérées comme des œuvres d'art.

B Art et technique

S'il est difficile de définir avec précision le terme d'art, c'est d'abord parce que son sens a évolué historiquement. L'étymologie du mot (du latin ars, artis, « habileté, métier, connaissance technique ») indique que la distinction entre art, savoir et métier est assez tardive. Ainsi, on pouvait parler d'art de la guerre et l'astronomie était qualifiée d'art libéral.

Les Grecs définissaient l'art par la technique : le terme de technique vient du grec technê (« art » ou « habileté ») et désigne un savoir-faire, c'est-à-dire la capacité à mettre en œuvre des règles vraies et connues dans le but d'obtenir le résultat souhaité.

C L'œuvre d'art est un objet artificiel

Dans la Physique, Aristote (384 av. J.-C. – 322 av. J.-C.) définit une chose artificielle (par exemple une sculpture ou une chaise) comme ce qui ne possède pas son propre principe d'existence, au contraire des êtres naturels (les êtres vivants) qui contiennent en eux-mêmes le principe de changement, c'est-à-dire le principe de vie.

Les artifices reçoivent donc leur principe d'existence d'une force extérieure à eux, ils sont créés par une main extérieure. La distinction fondamentale aristotélicienne entre les corps est celle qui sépare ce qui est artificiel (technê) de ce qui naturel (phusis).

D L'artisan et l'artiste

Jusqu'à la Renaissance, on ne distingue pas véritablement l'artiste de l'artisan. Au xviiie siècle apparaît la notion de Beaux-Arts : l'art est donc désormais considéré à part, parce qu'il ne vise pas l'utilité, mais le beau, tandis que le domaine de la technique à proprement parler se définit par sa fin utilitaire.

À partir de cette distinction, le statut de l'artiste change. Les artistes commencent à signer leurs œuvres et ce qui fait la valeur d'un artiste, et donc de l'œuvre d'art, n'est plus uniquement le degré de maîtrise technique employée, mais le don, le talent de créer une œuvre qui soit à la fois originale et susceptible de servir de modèle.

Cette idée se retrouve dans le concept de génie que définit ainsi Emmanuel Kant (1724-1804) dans la Critique de la faculté de juger : « le talent naturel qui donne ses règles à l'art ». Le génie de l'artiste est un don de la nature qui lui permet de créer une œuvre obéissant à des règles ; cependant, il ne peut rendre compte de ces règles, elles ne sont pas démontrables.

Chaque œuvre d'art obéit donc à des règles, mais appliquer ces règles ne permet pas nécessairement de fabriquer un chef-d'œuvre. C'est en cela que l'art diffère de la technique, ou même de la science : il n'y a pas de « mode d'emploi » déterminé à l'avance qui permettrait de garantir le caractère artistique d'une œuvre.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner