Qu'est-ce que la combinaison productive ?

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Comment crée-t-on et mesure-t-on les richesses ?
 

Les producteurs utilisent du capital, du travail et des ressources naturelles : ce sont les facteurs de production. On appelle « combinaison productive » le choix de la quantité de chaque facteur à utiliser.

I Quels sont les facteurs de production ?

1 Le facteur travail

Le facteur travail correspond à l’activité humaine permettant de produire. La quantité de travail utilisée pour produire se mesure généralement en heures de travail, mais peut aussi s’évaluer par le montant des salaires versés.

mot clé

Il ne faut pas confondre production et productivité. La production est la quantité, ou la valeur, produite ; la productivité est l’efficacité avec laquelle la production s’est réalisée.

On mesure aussi la productivité du travail, c’est-à-dire la valeur produite en un temps donné. Par exemple, si un cordonnier répare une paire de chaussures en une heure et un autre trois paires, alors ce dernier a une productivité trois fois supérieure.

2 Le facteur capital

Le facteur capital (ou « capital fixe ») est l’ensemble des biens utilisés durablement (pendant plus d’un an) pour produire, comme les machines. La quantité de capital utilisée se mesure en euros (valeur des biens).

On peut évaluer la productivité du capital fixe : par exemple, il est possible de comparer le nombre de copies effectuées par deux photocopieurs en une heure.

3 Les ressources naturelles

Les ressources naturelles sont des biens non produits par l’homme, mais qu’il peut utiliser pour produire (ex. : bois pour fabriquer des tables).

Certaines ressources naturelles, comme le pétrole, sont dites non renouvelables, parce qu’il faut des millions d’années pour les produire. D’autres, comme les arbres, sont renouvelables parce qu’elles se reproduisent en peu de temps.

II Quelle combinaison productive ?

1 Les contraintes techniques

Si les facteurs travail et capital sont complémentaires, alors ils devront nécessairement être utilisés dans les mêmes proportions. Par exemple, pour un camion, il faut un chauffeur ; pour deux camions, il faut deux chauffeurs, etc.

En revanche, s’ils sont substituables, l’un peut remplacer l’autre. Ainsi, un supermarché peut décider de réduire le nombre de ses caissiers (travail) et d’augmenter le nombre de caisses automatiques (capital).

2 Les coûts de production

Lorsque ses facteurs de production sont substituables, une entreprise a le choix entre un grand nombre de combinaisons possibles. Si elle est rationnelle, elle choisira celle qui lui coûte le moins cher.

Ainsi, s’il lui coûte moins cher de mobiliser une machine plutôt qu’un travailleur pour une même production, l’entreprise sera tentée de remplacer le travailleur par la machine.

3 La recherche de profit

Le producteur n’a pas toujours intérêt à privilégier le facteur le moins coûteux. En effet, pour maximiser son profit, il ne s’intéresse pas seulement au coût, mais également à la productivité du facteur de production.

mot clé

Le profit est la différence entre la recette totale et le coût total de l’entreprise. Il peut se mesurer à l’aide du bénéfice.

Par exemple, une entreprise peut préférer une main-d’œuvre locale plus coûteuse, mais également plus productive, à une main-d’œuvre située à l’étranger, moins coûteuse, mais moins efficace. Ce choix lui rapportera un profit plus élevé.

Zoom

La variété des combinaisons productives

05283_CH02_C_03

Selon la stratégie des organisations productives pour maximiser leur profit, les combinaisons travail-capital peuvent être très différentes. Ainsi, le maroquinier de luxe Hermès (photo) emploie un grand nombre d’ouvriers et d’ouvrières très qualifiés, et utilise peu de machines. À l’inverse, dans le secteur automobile, une grande partie des tâches sont effectuées par des robots.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.