Quels sont les effets d'une subvention ?

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Comment se forment les prix sur un marché ?
 

Plutôt qu’une taxe, l’État peut mettre en place une subvention afin d’orienter les décisions d’offre ou de demande des agents économiques. Là encore, cela se traduit graphiquement par le déplacement de courbes sur le marché et la réalisation d’un nouvel équilibre.

I Qu’est-ce qu’une subvention ?

mot clé

L’intérêt général désigne ce qui sert la population dans son ensemble : la poursuite de son intérêt personnel (conception anglaise) ou la décision prise collectivement (conception française).

Une subvention est une aide financière facultative que l’État verse à un agent économique pour soutenir son activité lorsqu’il considère qu’elle œuvre à l’intérêt général : soutien à l’agriculture biologique, à l’artisanat, à l’innovation, etc.

Les subventions peuvent prendre la forme d’une somme d’argent ou d’une aide en nature (ex. : prêts de locaux ou de matériel).

II L’effet du subventionnement des entreprises

En offrant une subvention aux entreprises, l’État leur permet, pour un prix de vente donné, de réaliser un profit plus élevé, ce qui doit les inciter à augmenter leur offre.

Graphique 1 : avant la subvention, pour un prix de vente P1, les entreprises offrent la quantité Q1 ; après subvention, elles offrent Q1′. C’est la même chose au prix P2. Les coordonnées (Q1′, P1) et (Q2′, P2) permettent alors de tracer une nouvelle courbe d’offre O2.

Graphique 2 : on observe le déplacement de l’équilibre d’Éq1 à Éq2 : la subvention a donc bien entraîné une hausse des quantités échangées.

    

05283_CH05_C_07

05283_CH05_C_08

II L’effet du subventionnement des ménages

En offrant une subvention aux ménages pour les achats conformes à l’intérêt général (ex. : isolation thermique d’un logement), l’État les incite à augmenter leur demande.

Graphique 3 : avant la subvention, pour un prix de vente P1, les ménages étaient disposés à acheter la quantité Q1 ; après subvention, ils demandent Q1′. C’est la même chose au prix P2. Les coordonnées (Q1′, P1) et (Q2′, P2) permettent alors de tracer une nouvelle courbe de demande D2.

Graphique 4 : on observe le déplacement de l’équilibre d’Éq1 à Éq2 : la subvention a donc bien entraîné une hausse des quantités échangées.

   

05283_CH05_C_09

05283_CH05_C_10

Zoom

La subvention des titres de presse en France

 

05283_CH05_C_11

Suite à la baisse des ventes, le chiffre d’affaires de la presse est passé de 10 à 7,5 milliards d’euros (2000-2018), menaçant certains titres de disparition.

Considérant qu’elle joue un rôle d’information important en démocratie, l’État la subventionne à hauteur de 58 millions d’euros.