Quels sont les effets d'une taxe ?

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Comment se forment les prix sur un marché ?
 

Une taxe peut répondre à de nombreux objectifs, dont celui d’orienter le comportement des agents économiques. Son rôle consiste alors à modifier l’offre ou la demande exprimée à un prix donné.

I Qu’est-ce qu’une taxe ?

mot clé

Les prélèvements obligatoires comprennent l’ensemble des impôts, taxes et cotisations sociales prélevés par les administrations publiques.

Une taxe est un prélèvement obligatoire. Elle est prélevée en contrepartie de la fourniture d’un service public déterminé (ex. : taxe d’enlèvement des ordures ménagères) ou pour financer les dépenses publiques indistinctement (ex. : TVA).

Les taxes peuvent être utilisées pour influencer les comportements. Par exemple, pour décourager les productions et consommations de produits émettant des gaz à effet de serre, l’État peut mettre en place une taxe carbone qui élève le prix de ces produits.

II L’effet des taxes payées par les entreprises

La taxe est un coût pour l’entreprise. À un prix donné, elle réduit le profit des entreprises, ce qui les incite à réduire leur offre.

Graphique 1 : avant la taxe, pour un prix de vente P1, les entreprises produisent et offrent sur le marché la quantité Q1 ; après la taxe, elles n’offrent plus que Q1′. C’est la même chose pour le prix P2. Les coordonnées (Q1′, P1) et (Q2′, P2) permettent alors de tracer une nouvelle courbe d’offre O2.

Graphique 2 : on observe le déplacement de l’équilibre d’Éq1 à Éq2 : la taxe a entraîné une baisse des quantités échangées, et donc des nuisances associées à la consommation du produit concerné.

    

05283_CH05_C_02

05283_CH05_C_03

III L’effet des taxes payées par les ménages

La taxe réduit le pouvoir d’achat des consommateurs. Cela les incite, pour un prix donné, à réduire leur demande.

Graphique 3 : avant la taxe, pour un prix de vente P1, les ménages demandaient la quantité Q1 ; après la mise en place de la taxe, ils ne demandent plus que Q1′. C’est la même chose au prix P2. Les coordonnées (Q1′, P1) et (Q2′, P2) permettent alors de tracer une nouvelle courbe de demande D2.

Graphique 4 : on observe le déplacement de l’équilibre d’Éq1 à Éq2 : la taxe a donc bien entraîné une baisse des quantités échangées, et donc des nuisances associées à la consommation du produit concerné.

    

05283_CH05_C_04

05283_CH05_C_05

Zoom

Les taxes sur les carburants

05283_CH05_C_06

Depuis 2016, la France augmente les taxes sur les carburants. Le gazole, qui bénéficiait d’une fiscalité plus légère, subit une hausse plus importante, afin que son prix à la pompe rattrape celui du sans-plomb. Le gazole étant plus polluant, l’objectif est d’en décourager la consommation.

Suite au mouvement des « gilets jaunes », le gouvernement a annulé l’augmentation prévue en 2019.

Source : ministère de l’Écologie et des Transports.