Réaliser un croquis

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ES - Tle L | Thème(s) : Épreuve et méthodes du bac : généralités
Corpus Corpus 1
Réaliser un croquis

FB_Bac_98610_GeoT_LES_004

4

xx

1

Étant donné la liste limitée des croquis de synthèse qui peuvent tomber le jour de l’épreuve, il est recommandé de les mémoriser.

1Généralités

AObjectifs

Un croquis est une réponse cartographique à un sujet : il s’agit de spatialiser les informations sélectionnées et de les ordonner, tout en respectant les codes de production graphique.

BListe des 7 croquis pouvant donner lieu à sujet d’examen

  • Pôles et flux de la mondialisation
  • Une inégale intégration des territoires dans la mondialisation
  • Les espaces maritimes : approche géostratégique
  • Les dynamiques territoriales des États-Unis
  • Les dynamiques territoriales du Brésil
  • Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation
  • Mumbai : inégalités et dynamiques territoriales

2Les premières étapes

AAnalyser le sujet

 Relevez les mots-clés et les mots de liaison. Identifiez-le ou les espaces concernés.

 Posez-vous les questions suivantes : que veut-on démontrer ? Quels sont les espaces à mettre en valeur ?

BConstruire et organiser la légende

 Décomposez l’idée centrale en quelques questions qui constitueront les deux ou trois rubriques de la légende.

 Sélectionnez les informations au brouillon. Vous devez ensuite les classer et les hiérarchiser.

 Attention aux croquis et schémas trop chargés, et donc illisibles.

3Conseils pour la réalisation

AOrganiser son travail

 Avant de passer à la réalisation, vérifiez avec le plus grand soin l’exactitude de vos localisations. On vous pardonnera une imprécision, pas une erreur majeure.

 D’une manière générale, il est préférable, pour des raisons de construction, de commencer par réaliser les surfaces (aplats de couleurs, puis zones hachurées), de continuer par les figurés linéaires (échanges, réseaux), puis ponctuels (villes).

 Enfin, il faudra inscrire la nomenclature (toponymie) avec soin, sans oublier de varier les tailles des noms en fonction de l’importance des phénomènes. Écrivez en script ou en capitales d’imprimerie, selon les besoins.

N’oubliez pas de titrer votre production graphique.

BFaire un bon usage des couleurs

Respectez l’utilisation classique des couleurs :

– les couleurs chaudes (rouge, orange, jaune) sont à réserver aux phénomènes positifs ou de croissance ;

– les couleurs froides sont à réserver aux phénomènes négatifs ;

– pour montrer une gradation, il faut respecter le sens des couleurs de l’arc-en-ciel (rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet). On peut aussi réaliser un camaïeu si l’on dispose d’assez de crayons de couleur (par exemple vert clair, moyen, sombre).

CSoigner son travail

 Utilisez une règle simple ou une règle de cartographie pour tracer les figures géométriques et les hachures.

 Soignez le coloriage des aplats : n’hésitez pas à tamponner les zones coloriées avec un mouchoir en papier (propre…) afin d’atténuer les traits de crayon.

 Recopiez la légende au propre, jamais au dos du croquis ou du schéma. Le correcteur doit avoir la légende sous les yeux en même temps que votre croquis !

Conclure

Pour plus d’informations sur les techniques du croquis, voir « la petite méthode du croquis » (>rabatsIàVI).

>>