Rédiger un récit 
ou la suite d’un récit

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Traiter un sujet d’écriture
 

Il vous est fréquemment demandé dans le sujet d’invention d’imaginer un récit ou la suite du récit proposé dans le texte initial. Pour bien réussir ce type d’exercice, il faut préalablement identifier les composantes majeures du récit (narrateur, péripéties, choix des temps).

1 Comment préparer et construire un récit ?

 Identifiez le narrateur : l’énoncé du sujet vous indique en général « qui raconte ». Ainsi, vous saurez quels pronoms personnels et pronoms/déterminants possessifs utiliser.

 Choisissez le point de vue .

 Identifiez, si nécessaire, le destinataire . L’énoncé du sujet vous indique parfois « celui à qui on raconte ».

 

Il vous [narrateur] est certainement arrivé de raconter à des camarades [destinataire] des événements que vous avez imaginés. Évoquez l’un de ces récits inventés.

 Définissez les différentes étapes de l’histoire, en distinguant :

– la situation initiale (qui ? où ? quand ?) ;

– les péripéties (les événements) ;

– la situation finale (comment se termine l’histoire).

Cela entraîne l’utilisation d’indicateurs de temps, des mots qui permettent de se repérer dans la succession des événements : d’abord, ensuite, soudain

 Prévoyez des passages :

– de description pour faire imaginer et comprendre (cadre, personnages) ;

– de dialogues pour rendre l’histoire plus vivante .

Essayez de ménager le suspense pour maintenir l’intérêt.

2 Comment rédiger un récit ?

 Choisissez le temps verbal dominant (passé simple ou passé composé pour un récit au passé ou, éventuellement, présent de narration) .

 Veillez à composer des phrases complètes, qui comportent un verbe conjugué.

 Allez à la ligne pour faire des paragraphes, pour chaque nouvel événement, chaque passage de la narration à la description (ou l’inverse).

 Utilisez la ponctuation qui convient dans les passages de dialogue .

3 Comment composer une suite de texte ?

La composition d’une suite de texte est un cas particulier de construction de récit. Elle vous laisse moins libre que la composition d’un récit indépendant.

Analysez le texte de départ qui vous est donné pour respecter :

– le type de texte  ;

– le statut du narrateur  ;

– le thème, le cadre et l’époque (évitez les anachronismes, comme des avions au Moyen Âge… ou les absurdités) ;

– l’identité et le caractère des personnages, leur niveau de langue  ;

– les temps verbaux utilisés .

Inventez et imaginez une suite :

– en reprenant la ou les dernières phrases du texte et des éléments qui annonçaient la suite ;

– en respectant les principales caractéristiques de style ;

– en développant les caractéristiques des personnages ;

– en les faisant évoluer ;

– en ajoutant des péripéties qui s’enchaînent ;

– en concluant le récit (penser à une fin).