Fiche de révision

Relever les impacts négatifs de l'activité humaine

Contenu

En bref Les activités humaines ont des conséquences néfastes sur l'envi­ron­ne­ment : pollution, dégradation de la biodiversité, déséquilibre des écosystèmes, destruction des sols, épuisement des ressources…

ILes impacts chimiques de l'homme sur l'environnement

L'homme, en rejetant des substances chimiques (pesticides, huiles, détritus…) dans son environnement, entraîne sa pollution.

Ainsi, il contribue à modifier la biodiversité : diminution de la population de certaines espèces vivantes (abeilles…) et augmentation de celle d'autres espèces (algues au bord de l'océan Atlantique…). Ceci a pour conséquence un profond déséquilibre des écosystèmes.

Mots clés

Biodiversité : diversité naturelle ou non des êtres vivants.

Écosystème : ensemble des êtres vivants présents dans un milieu donné, ainsi que des interactions entre eux et avec le milieu.

IILes impacts physiques de l'homme sur l'environnement

Certains objets produits par l'homme, en se retrouvant dans la nature, perturbent les conditions de vie des êtres vivants (sacs plastiques mangés par des tortues…). Ces produits causent d'autant plus de dommages que leur dégradation prend énormément de temps.

L'exploitation irraisonnée des sols aboutit à leur destruction, et donc à l'appauvrissement des récoltes.

07828_C08_doc04_zx105

Doc Rejet de détritus dans un cours d'eau

IIILa surexploitation de l'environnement

L'homme exploite souvent des ressources plus rapidement que les réserves ne se reconstituent (déforestation en Amazonie…). Ceci contribue à bouleverser son environnement et, à terme, les conditions de la vie sur Terre…

Méthode

Critiquer une interprétation relative au climat

Lors d'une interview, un journaliste présente deux photographies à un géophysicien afin de recueillir son interprétation.

Doc 1 Deux photographies du Kilimandjaro

a. Été 1960 ; b. Hiver 2002

07828_C08_doc05_dx0.018_dy0.011

a.

07828_C08_doc06_dx-0.152_dy0.013

b.

Doc 2 Extrait de l'interview d'un géophysicien par un journaliste

Le géophysicien interrogé est un spécialiste des matériaux terrestres.

« Les deux photographies du Kilimandjaro démontrent qu'il n'y a pas de réchauffement climatique. C'est même le contraire : le glacier au sommet du Kilimandjaro étant plus étendu en 2002 qu'en 1960, la température a baissé depuis les années 1960. »

1 Relever qui est l'auteur de l'interprétation. Est-ce un spécialiste du climat ?

2 Expliquer pourquoi cette interprétation est erronée.

Conseils

1 D'une manière générale, avant d'interpréter un document, il faut d'abord bien le caractériser (= identifier sa nature, son auteur, sa source…).

2 Vérifie bien les informations relatives aux deux photographies.

SOLUTION

1 L'auteur de cette interprétation est un scientifique, ce n'est pas le journaliste. Cependant, un scientifique n'est pas forcément un expert du climat. Ce géophysicien est un spécialiste des matériaux terrestres.

2 Ce que le scientifique n'a pas pris en compte, c'est que la photographie de 1960 a été prise en été, et celle de 2002 en hiver. On ne peut donc pas comparer les épaisseurs de glace au sommet du Kilimandjaro, et par conséquent on ne peut pas faire de déduction sur l'évolution du climat.

À noter

L'interprétation de données doit respecter une démarche scientifique rigoureuse.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner