Fiche de révision

Repérer des procédés d'emphase

Contenu

En bref Le terme d'emphase désigne en grammaire les procédés de mise en relief d'un élément de la phrase.

IRepérer les procédés grammaticaux

07827_CH15_F56_Sch

IIRepérer les figures de style

L'emphase, sur le plan stylistique, caractérise le ton d'un énoncé marqué par l'exagération. Deux figures de style concourent à cet effet : l'hyperbole et la gradation.

Remarque

L'excès d'emphase peut facilement dégénérer, surtout à l'oral (discours officiels), en grandiloquence.

1  L'hyperbole

L'hyperbole est une figure de style qui consiste à exagérer l'expression d'un fait ou d'une idée. Elle peut se manifester par :

– des mots de sens fort (magnifique, abominable, odieux...) ;

– des superlatifs (très, le plus, le moins) ;

C'est le plus beau jour de ma vie !

– des préfixes (extra-, super-, hyper-) ou le suffixe -issime ;

Ce garçon est un hyperactif.

– des comparaisons.

Ce film est ennuyeux comme la pluie.

Observe cet extrait de Cyrano de Bergerac. Les hyperboles sont en bleu.

CYRANO. – Qui j'aime ?... Réfléchis, voyons. [...]

Mais cela va de soi !

J'aime – mais c'est forcé ! – la plus belle qui soit !

LE BRET. – La plus belle ?...

CYRANO. – Tout simplement, qui soit au monde !

La plus brillante, la plus fine,

(avec accablement)

La plus blonde ! [...]

Qui connaît son sourire a connu le parfait.

Elle fait de la grâce avec rien, elle fait

Tenir tout le divin dans un geste quelconque […].

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, I, 5 (1897).

[Cyrano dresse à son ami Le Bret un portrait plein d'emphase de la femme

dont il est amoureux, la belle Roxane.]

2  La gradation

Cette figure de style consiste en une énumération de mots ou d'idées de sens proche, rangés dans un ordre croissant ou décroissant.

Descriptif : C'est un roc !... c'est un pic... c'est un cap !

Que dis-je, c'est un cap ?... c'est une péninsule !

Edmond Rostand, ibid, I, 4.

[Dans cet extrait où Cyrano parle de son nez, l'emphase résulte d'une gradation.]

Zoom

L'emphase au théâtre : Cyrano de Bergerac

 Dans la pièce d'Edmond Rostand, le personnage de Cyrano recourt souvent à des procédés d'emphase, notamment dans la célèbre « scène du nez ».

 Cyrano de Bergerac a été porté à l'écran en 1990 par le réalisateur Jean-Paul Rappeneau, avec Gérard Depardieu dans le rôle principal (photo).

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner