Fiche de révision

Retracer les liens de parenté dans un arbre d'évolution

Contenu

En bref Les êtres vivants peuvent être classés en fonction des attributs qu'ils ont en commun. Le nombre d'attributs partagés traduit le degré de parenté. Les liens de parenté se schématisent par un arbre d'évolution.

IArbre d'évolution

L'étude des fossiles a permis de constater l'apparition dans le temps de certains attributs (innovations évolutives). Par la suite, des organismes ont hérité de ces innovations (d'ancêtres dont ils sont issus).

La classification des espèces sous forme de groupes emboîtés traduit un partage d'attributs de plus en plus nombreux : plus des êtres vivants partagent d'attributs, plus leurs relations de parenté sont étroites.

Mot clé

Groupes emboîtés : groupes d'êtres vivants partageant les mêmes attributs.

Un arbre d'évolution, ou arbre de parenté, est la représentation schématique, sous forme d'un arbre, des liens de parenté supposés entre des groupes ou des espèces.

Tableau de 1 lignes, 3 colonnes ;Corps du tableau de 1 lignes ;Ligne 1 : Doc1	Groupes emboîtés chez des vertébrés; ; Doc2	Arbre d'évolution chez des vertébrés;

IILa place de l'espèce humaine dans l'évolution

L'espèce humaine, comme toutes les autres espèces, s'inscrit dans l'histoire évolutive de la vie.

L'homme partage avec le chimpanzé un ancêtre commun exclusif. Ce dernier possède les attributs partagés par l'homme et le chimpanzé. Cependant, l'ancêtre commun exclusif ne présente ni les attributs propres à l'homme ni ceux propres au chimpanzé : ce n'est ni un homme ni un chimpanzé.

Mot clé

Ancêtre commun exclusif : ancêtre commun que deux groupes/espèces ne partagent avec aucun autre groupe/espèce.

Méthode

Savoir construire et interpréter un arbre d'évolution

Étudier les règles de construction d'un arbre d'évolution, présentées dans le document, pour répondre aux questions suivantes.

1 Quels sont les attributs de l'autruche ?

2 Le saki est-il plus proche du crocodile ou de l'otarie ?

Doc Les règles de construction d'un arbre d'évolution

• Les groupes sont placés aux extrémités des branches de l'arbre.

Exemple : tarsier, gorille, etc.

• Plus on s'éloigne de l'extrémité des branches, plus on remonte dans le temps.

• Chacun des nœuds de l'arbre (jonction entre deux branches) représente un ancêtre commun.

• L'apparition d'un nouvel attribut se fait avant le nœud.

Exemple : l'attribut « placenta » est apparu avant l'ancêtre commun de l'oreillard et de l'otarie.

07828_C02_doc08_dx-1.329_dy-2.18

Conseils

1 Pour atteindre un groupe, suis le chemin sur l'arbre en passant par des nœuds.

2 Plus deux groupes sont proches d'un point de vue évolutif, moins il y a de nœuds de l'arbre qui les séparent.

SOLUTION

1 Pour atteindre l'autruche, on passe par les nœuds « mâchoires », « doigts », « amnios » et « fenêtre mandibulaire ». Ce sont les attributs de l'autruche.

À noter

Le crocodile possède également ces attributs. Néanmoins, crocodile et autruche ont aussi des attributs qui leur sont propres (non visibles sur cet arbre).

2 Sur la branche principale, deux nœuds séparent le saki de l'otarie, et trois nœuds séparent le saki du crocodile.

Le saki est donc, d'un point de vue évolutif, plus proche de l'otarie que du crocodile.

07828_C02_Fig_02_dx-1_dy-1.4

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner