Rimbaud : le poète « voyant »

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Rimbaud : le poète « voyant »

FB_Bac_99066_Lit1_F50

50

95

5

Influencé par Hugo, le Parnasse* et Baudelaire, Rimbaud renouvelle l’inspiration et le langage poétiques. Il est un jalon essentiel entre le romantisme* et le surréalisme*.

1 Une vie à la dérive

 Adolescent révolté et fugueur, Rimbaud (1854-1891) est un génie poétique précoce et fulgurant. À dix-sept ans, il rencontre Verlaine(>fiche49) avec qui il vit une amitié passionnelle, jusqu’au drame : Verlaine le blesse de deux coups de revolver.

 À vingt et un ans, Rimbaud cesse d’écrire. En 1880, il part pour l’Abyssinie (Éthiopie) où il gère un comptoir commercial. Atteint d’une tumeur au genou, il rentre en France où on l’ampute d’une jambe. Il meurt de la gangrène quelques mois plus tard.

2 L’aventure poétique

 Les Poésies (1870-1871) révèlent une sensibilité exacerbée, empreinte de révolte.

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;

« Ma bohème », Poésies

La métaphore du « Bateau ivre » illustre le mythe du poète « voyant » qui doit rapporter de son extraordinaire aventure des visions inédites.

Et j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir !

« Le bateau ivre », Poésies

Illuminations (1872) est un recueil de poèmes en prose et en vers libres, où se déploient des visions hallucinées.

Une saison en enfer (1873) est une confession poignante. Le poète dit ses folies, ses échecs, ses errances avec Verlaine.

L’essentiel sur…

l’œuvre de Rimbaud

  • Une poésie conçue comme une exploration de l’inconnu : le poète est un « voyant ».
  • Un langage poétique nouveau : versification libre, images propres à rendre compte de l’imagination visionnaire du poète.