Rousseau

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Rousseau

FB_Bac_99066_Lit1_F35

35

75

4

Collaborateur de l’Encyclopédie*, Rousseau se brouille avec la plupart des philosophes et se consacre à une réflexion politique qui inspirera les révolutionnaires de 1789. Sa sensibilité exacerbée ouvre la voie au romantisme.

1 Une vie d’errance et de persécutions

A Les années de vagabondage

 Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) naît à Genève, d’un père horloger. Orphelin de mère, il est placé en apprentissage, s’enfuit et rencontre à Annecy Mme de Warens qui devient sa protectrice.

 Il continue ses vagabondages, exerce de petits métiers, puis retourne chez Mmede Warens installée aux Charmettes, à Chambéry.

B L’obsession du complot

 À trente ans, il se rend à Paris, se lie avec le milieu des philosophes, commence à écrire et connaît rapidement la célébrité. Son caractère ombrageux et ses idées originales mais provocatrices lui attirent des ennemis, dont Voltaire.

info À l’encontre de ses contemporains qui vantent les arts et le luxe, Rousseau dénonce les méfaits du progrès et de la civilisation.

 Il se brouille avec tout le monde et va passer six années à Montmorency, à l’Ermitage, où il se consacre à son œuvre. Convaincu que se forme contre lui une conspiration universelle, il écrit ses dernières œuvres avec la volonté de se justifier devant la postérité.

2 Les ouvrages philosophiques

Ils traitent de philosophie, de science politique, d’éducation.

Discours sur les sciences et les arts (1750) : Rousseau défend l’idée que le progrès, les sciences et les arts ont amolli les hommes et les ont corrompus moralement.

 Dans le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755), Rousseau développe l’idée de la bonté naturelle de l’homme et met violemment en cause l’apparition de la propriété qui, selon lui, a développé les inégalités.

 La Lettre à d’Alembert sur les spectacles (1758) est une réponse de Rousseau à l’article « Genève » de l’Encyclopédie, où d’Alembert vante le spectacle théâtral. Par cette lettre, Rousseau rompt avec les encyclopédistes.

Du contrat social (1762) est un traité de philosophie politique instaurant le principe de la souveraineté du peuple. Rousseau s’­oppose à la monarchie absolue et célèbre le modèle républicain.

Émile ou de l’Éducation (1762) est un traité pédagogique. Le jeune Émile bénéficie d’une grande liberté ; il est formé selon la nature, c’est-à-dire protégé des influences néfastes de la société.

3 L’inspiration romanesque et autobiographique

À côté des ouvrages philosophiques, Rousseau écrit un roman inspiré de son vécu et inaugure en France le genre de l’autobiographie.

Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761) est un roman épistolaire. Il conte l’histoire de la passion vertueuse que vivent Julie d’Étange (mariée à M. de Wolmar) et son précepteur, Saint-Preux.

L’essentiel sur…

La Nouvelle Héloïse

  • Le conflit entre la passion et la vertu, l’exaltation des sentiments et de la sensibilité, l’amour de la nature.
  • Un roman qui exerça une influence considérable sur tout le mouvement romantique.

 Dans Les Confessions (1765-1770, édition posthume 1782-1789), Rousseau, se sentant incompris, entreprend le récit de sa vie afin de se justifier.

Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi.

Les Confessions, livre I

 Dans les Rêveries du promeneur solitaire (1776-1778, édition posthume 1782) : Rousseau, persuadé que la terre entière s’est liguée contre lui, trouve un apaisement à rêver librement au cours de dix promenades dans un cadre champêtre.