Fiche de révision

Se raconter, se représenter

Contenu

En bref Lorsque tu prends un selfie ou que tu postes une de tes activités sur les réseaux sociaux, tu perpétues, sur des supports actuels, les pratiques artistiques anciennes que sont l'écriture de soi et l'autoportrait.

IPourquoi se raconter ou se représenter ?

1  Pour garder une trace des événements

C'est le but que se proposent les journaux intimes et les blogs, où l'on raconte au fil des jours les événements dont on veut garder le souvenir. Ces écrits ne s'adressent pas à un destinataire précis : on écrit pour soi, ou pour des lecteurs qu'on ne connaît pas forcément.

On peut vouloir donner un aperçu de sa vie et de sa personne à des proches éloignés géographiquement. Les réseaux sociaux prennent aujourd'hui le relais des lettres manuscrites : nous sommes nombreux à mettre en ligne photos et commentaires de nos activités quotidiennes.

Mais le fait de s'adresser à un public élargi peut avoir des conséquences. En effet, le désir d'offrir une image de soi positive et attirante entraîne souvent un travestissement de la réalité : les événements déplaisants sont passés sous silence, les photos recadrées ou retouchées.

2  Pour approfondir la connaissance de soi

Se raconter est l'occasion d'approfondir la connaissance que l'on a de soi-même. Cela peut permettre de comprendre les ressorts secrets qui nous font agir. Mettre sa vie en mots peut ainsi répondre au désir de trouver un sens à son existence.

Mais la subjectivité inhérente au projet entraîne forcément une distorsion de la réalité.

Mot clé

La subjectivité est ce qui relève d'un point de vue personnel et particulier. Elle s'oppose à l'objectivité, qui qualifie un texte neutre et impartial.

3  Pour en faire un exercice littéraire

On peut trouver dans sa propre vie la matière d'un roman : se raconter devient alors un exercice littéraire, susceptible d'intéresser des lecteurs, et qui va donc au-delà d'une simple contemplation narcissique.

Mais là encore, le choix des événements relatés, la perspective choisie, la reconstruction a posteriori des événements empêchent une réelle objectivité.

IIQuelles sont les différentes formes de l'écriture de soi ?

Se raconter peut se faire à travers des formes variées, telles que les journaux intimes, les lettres ou les Mémoires. Deux formes toutefois sont régulièrement privilégiées.

1  L'autobiographie

L'autobiographie est la forme privilégiée de l'écriture de soi. Relatant l'histoire d'une vie, elle donne la primauté à la construction de la personnalité de l'auteur, qui s'engage à se montrer tel qu'il est.

Une autobiographie comporte certains passages clés : la naissance, le premier amour, un autoportrait, la découverte de la vocation…

citation

« Je veux montrer un homme dans toute la vérité de sa nature, et cet homme ce sera moi. »

Jean-Jacques Rousseau, préambule des Confessions, 1789

2  L'autofiction

L'autofiction se situe aux frontières de l'autobiographie et de la fiction. Delphine de Vigan se sert ainsi d'événements réellement vécus pour écrire des récits à la première personne où les frontières entre réalité et fiction s'estompent, comme dans son roman D'après une histoire vraie.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner