Sujet d'étude n°1 : New York, un centre de la mondialisation

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ST2S - Tle STI2D - Tle STL - Tle STMG | Thème(s) : Des dynamiques territoriales contrastées au sein de la mondialisation
 

A Un centre décisionnel majeur pour le monde

Capitale économique et culturelle du monde, New York n’est plus spécialisée dans les fonctions de production mais dans les activités tertiaires et dans les fonctions de commandement :

la bourse de Wall Street (NYSE et NASDAQ) capitalise 25 000 milliards de dollars et représente plus d’un tiers de la richesse produite à New York ;

la ville dispose de plusieurs CBD à Manhattan où siègent 22 des 500 plus grandes FTN mondiales (Ralph Loren, Warnermedia, Pfizer) ;

la Silicon Alley est le cœur technologique de la ville où se développent plus de 2 200 start-up. Technopole mondiale spécialisée dans l’Internet et les nouveaux médias, elle est la seconde tec hub des États-Unis après la Silicon Valley californienne ;

sigles

NYSE : New York Stock Exchange. Bourse new-yorkaise de Wall Street qui permet les échanges d’actions.

NASDAQ : National Association of Securities Dealers Automated Quotations. C’est la seconde bourse de New York et le plus grand marché électronique d’actions au monde spécialisé dans les entreprises des hautes technologies.

CBD : Central Business District. Quartier central des affaires.

la présence de l’ONU fait de New York un centre de commandement institutionnel à l’échelle mondiale.

Septième puissance économique mondiale à elle seule, New York est une ville cosmopolite (Little Italy ou Chinatown) qui a longtemps été la principale porte d’immigration aux États-Unis (Ellis Island). On y recense 150 nationalités (phénomène du brain drain). Sa skyline (plus de 50 immeubles ou skyscrapers dont la hauteur dépasse les 200 mètres) révèle aux yeux du monde son dynamisme économique.

Définitions

Brain drain : « drainage des cerveaux ». Capacité d’un pays à attirer à lui les travailleurs étrangers les plus qualifiés.

Skyline : ligne d’horizon faite par les gratte-ciel (skyscrapers) dont la hauteur est signe de puissance.

#vidéo

New-York, une métropole globale

foucherconnect.fr/20pbterst2s81

Tec hub : un hub (une concentration) d’entreprises de hautes technologies.

15839_P6_HG_C05_IM4_HD

Skyline new-yorkaise vue depuis l’océan

B Une ville qui attire le monde mais qui reste ségréguée

Le rayonnement de New York se fonde sur la présence d’institutions de rang mondial telles que le Metropolitain Museum of Arts ou le Guggenheim Museum. La ville possède un patrimoine mondialement reconnu (statue de la Liberté) et qui attire chaque année plus de 12 millions de touristes étrangers et 55 millions de visiteurs américains. L’industrie du divertissement (Broadway connue pour ses comédies musicales) et du spectacle (entertainment) procure à New York une renommée internationale (salle de concert de Carnegie Hall). Elle est l’une des capitales mondiales de la mode, de l’édition, de l’art contemporain et du luxe. Les centres universitaires proches de New York comptent parmi les plus prestigieux au monde : Columbia, Princetown et Yale en sont les fleurons.

New York demeure une ville marquée par des contrastes socio-spatiaux importants. On parle d’une ville « duale », c’est-à-dire à la fois peuplée de gens riches (upper class) et de personnes dans la grande pauvreté (homeless/sans domicile fixe). Des poches de pauvreté correspondent aux quartiers marqués par une homogénéité ethnique (population afro-américaine du Bronx). Ces espaces de relégation (ghettos) sont les plus pollués et les plus exposés aux nuisances et aux risques. Inversement, la gentrification, visible sur les fronts d’eau (portions urbaines en bordure d’un rivage bien aménagé) touche des zones comme le quartier de Williamsburg.

Définition

Gentrification : conquête d’un quartier par des classes sociales supérieures (embourgeoisement) dont la présence engendre une hausse des prix immobiliers.

C Une mégapole au cœur des échanges

New York rassemble 8 millions d’habitants dans sa limite administrative et 22 millions au total avec sa proche périphérie. Elle est l’hypercentre de la mégalopole qui compte environ 50 millions d’habitants. Ce foyer de peuplement majeur est structuré par un vaste réseau de transports à l’échelle régionale et mondiale :

New York se présente comme un hub aérien mondial qui rassemble 3 aéroports (JFK, La Guardia et Nework) connectés à Manhattan par un réseau ferroviaire et routier très développé. JFK comptabilise 60 millions de passagers annuels ;

le bassin portuaire de New York lui garantit une activité commerciale et touristique qui renforce sa vocation d’interface. Le port new-yorkais est le 3e du pays et a fait l’objet de travaux importants afin d’accueillir les plus gros navires de commerce et de croisière.

15839_P5_F5_Carte_1