Traces d’un domaine océanique dans les chaînes de montagnes

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Le domaine continental et sa dynamique
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Traces d’un domaine océanique dans les chaînes de montagnes

FB_Bac_98621_SvtT_S_028

28

71

5

1Des roches témoins d’un océan disparu

 Dans les chaînes de montagnes affleurent des ophiolites ou comple­xes ophiolitiques constitués par une association de plusieurs roches comprenant, de haut en bas : des sédiments océaniques comme les radiolarites, des basaltes en coussins, des gabbros et des péridotites.

 Cette association de roches est caractéristique d’une lithosphère océanique formée à l’axe d’une dorsale océanique.

 La présence d’un alignement d’ophiolites ou « suture ophiolitique » (doc.1) témoigne de l’existence d’un océan aujourd’hui disparu et dont des lambeaux de la lithosphère ont été incorporés à la chaîne de montagnes lors de la collision des deux plaques continentales.

Doc. 1 Suture ophiolitique dans les Alpes.

Localisation des ophiolites (en bleu) et interprétation tectonique (à droite).

2Les marges continentales passives de l’océan aujourd’hui disparu

 Dans les Alpes occidentales, certains massifs présentent des affleurements de roches continentales fracturées par une série de failles normales plus ou moins parallèles.

Doc. 2 Blocs basculés de Taillefer et de Rochail.

Coupe géologique selon A – B (localisée sur le document de gauche).


 Ces failles délimitent des blocs basculés, larges de plusieurs kilomètres, ménageant entre eux des zones où des sédiments océaniques se sont accumulés (doc.2).

 Failles normales et blocs basculés sont des structures caractéristiques des marges continentales passives actuelles, zones de transition vers la croûte océanique où la croûte continentale s’amincit progressivement (doc.3).

Doc. 3 Une marge continentale passive actuelle.

 Cette région des Alpes est donc le témoin de l’ancienne marge de la plaque européenne.

>