Traces d’un domaine océanique dans les chaînes de montagnes

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Le domaine continental et sa dynamique
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
&nbsp
Traces d&rsquo un domaine oc&eacute anique dans  les cha&icirc nes de montagnes

FB_Bac_98621_SvtT_S_028

28

71

5

1Des roches t&eacute moins d&rsquo un oc&eacute an disparu

&thinsp Dans les cha&icirc nes de montagnes affleurent des ophiolites ou comple&shy xes ophiolitiques constitu&eacute s par une association de plusieurs roches comprenant, de haut en bas  : des s&eacute diments oc&eacute aniques comme les radiolarites, des basaltes en coussins, des gabbros et des p&eacute ridotites.

&thinsp Cette association de roches est caract&eacute ristique d&rsquo une lithosph&egrave re oc&eacute anique form&eacute e &agrave l&rsquo axe d&rsquo une dorsale oc&eacute anique.

&thinsp La pr&eacute sence d&rsquo un alignement d&rsquo ophiolites ou &laquo   suture ophiolitique  &raquo (doc.1) t&eacute moigne de l&rsquo existence d&rsquo un oc&eacute an aujourd&rsquo hui disparu et dont des lambeaux de la lithosph&egrave re ont &eacute t&eacute incorpor&eacute s &agrave la cha&icirc ne de montagnes lors de la collision des deux plaques continentales.

Doc.  1&ensp Suture ophiolitique dans les Alpes.

Localisation des ophiolites (en bleu) et interpr&eacute tation tectonique (&agrave   droite).

2Les marges continentales passives de l&rsquo oc&eacute an aujourd&rsquo hui  disparu

&thinsp Dans les Alpes occidentales, certains massifs pr&eacute sentent des affleurements de roches continentales fractur&eacute es par une s&eacute rie de failles normales plus ou moins parall&egrave les.

Doc.  2&ensp Blocs bascul&eacute s de Taillefer et de Rochail.

Coupe g&eacute ologique selon A &ndash B (localis&eacute e sur le document de gauche).


&thinsp Ces failles d&eacute limitent des blocs bascul&eacute s, larges de plusieurs kilom&egrave tres, m&eacute nageant entre eux des zones o&ugrave des s&eacute diments oc&eacute aniques se sont accumul&eacute s (doc.2).

&thinsp Failles normales et blocs bascul&eacute s sont des structures caract&eacute ristiques des marges continentales passives actuelles, zones de transition vers la cro&ucirc te oc&eacute anique o&ugrave la cro&ucirc te continentale s&rsquo amincit progressivement (doc.3).

Doc.  3&ensp Une marge continentale passive actuelle.

&thinsp Cette r&eacute gion des Alpes est donc le t&eacute moin de l&rsquo ancienne marge de la plaque europ&eacute enne.

>