Fiche de révision

Trois révolutions permettent la mondialisation

Contenu

A La révolution des transports

Les transports sont de plus en plus rapides et sécurisés pour des tarifs avantageux. Les échanges sont facilités par l'usage du conteneur, un caisson métallique polyvalent, de dimension standardisée (environ 38 m3), peu coûteux, superposable et donc facile à adapter à de nombreux supports de transport (navires, camions, trains, avions…).

15845_P2_F4_IM1_HD

Porte-conteneurs à quai

De gigantesques porte-conteneurs acheminent 90 % des marchandises échangées dans le monde. Des avions-cargos transportent les produits à placer rapidement sur le marché. Les transports maritimes, plus rentables, représentent le plus gros volume des échanges. Le Bougainville, construit pour la compagnie de transport CMA-CGM, transporte 18 000 conteneurs (parfois chauffés ou réfrigérés).

Les liaisons se font principalement par bateaux spécialisés (porte-conteneurs, thoniers, pétroliers) et par des réseaux de câbles sous-marins (qui assurent une grande partie des télécommunications mondiales). Les déplacements sont relativement lents et nécessitent une organisation et une planification des départs et des arrivées, de façon à maintenir des flux de distribution ininterrompus entre les producteurs et les consommateurs.

Mots-clÉs

Câbles sous-marins : câbles de communication installés au fond des mers et océans.

Flux : déplacements massifs. On distingue les flux matériels (personnes, marchandises…) et les flux immatériels (capitaux, informations…).

B La révolution logistique

Les ports s'agrandissent, s'équipent de portiques automatisés qui déchargent et chargent les navires en un temps réduit. Beaucoup deviennent des zones industrialo-portuaires, des lieux de production et de transformation industrielle (chimie, hydrocarbures, haute technologie…), des espaces de stockage dotés de systèmes automatisés modernes, des espaces denses en réseaux de communication qui facilitent les échanges internationaux.

Des zones portuaires et aéroportuaires deviennent des plateformes multimodales (ex. : Roissy). Certaines d'entre elles agissent comme des hubs : elles redistribuent ainsi les marchandises et les voyageurs vers d'autres espaces, à différentes échelles, en optimisant le temps de trajet. Par exemple, Rotterdam est relié à des réseaux autoroutiers et ferrés et des aéroports ; il fait office de hub pour l'arrière-pays hollandais et l'Europe de l'Ouest. Les réseaux routiers et ferrés s'étendent pour accélérer le traitement des marchandises.

MOTS-CLÉs

Zone industrialo-portuaire (ZIP) : zone qui associe un port et des espaces industriels.

Plateformes multimodales : espaces qui facilitent le passage d'un mode de transport à un autre ; lieu de connexion entre les réseaux de transport.

Hub : espace de redistribution des flux à différentes échelles (aéroport, ZIP…).

15845_P2_F4_IM2_HD

Zone industrialo-portuaire et hub

#vidéo

Exemple de la zone industrialo-portuaire du Havre

foucherconnect.fr/20pbpro53

C La révolution numérique

Les échanges mondiaux d'informations se multiplient grâce aux progrès des télécommunications, particulièrement depuis les années 1990 (portables, Internet, médias, réseaux de câbles sous-marins, liaisons satellitaires…). Internet est un réseau qui met en relation immédiate des clients et des fournisseurs dans le monde entier. Les données financières sont consultables instantanément dans les places boursières mondiales. Une entreprise peut planifier le transport de ses marchandises, et suivre leur progression en temps réel.

Cependant, Internet profite surtout aux PID et aux pays émergents, mieux équipés. Le coût élevé des abonnements et l'analphabétisation freinent leur usage dans les PED.

#vidéo

Comprendre la révolution numérique

foucherconnect.fr/20pbpro54

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner