Un embrasement mondial

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : La Première Guerre mondiale
 

Le 28 juin 1914, l’assassinat à Sarajevo de l’héritier du trône d’Autriche-Hongrie précipite les puissances européennes dans une guerre qui devient mondiale.

I Les origines de la guerre

La Grande Guerre est le résultat de longues années de tensions :

 économiques : les pays européens, industrialisés, sont en concurrence ;

 coloniales : en Afrique, les Européens s’affrontent pour le contrôle de territoires (la France et l’Allemagne au Maroc en 1905 et 1911) ;

 maritimes : la Russie réclame l’internationalisation des détroits du Bosphore et des Dardanelles, contrôlés par l’Empire ottoman ;

 nationalistes : l’Autriche-Hongrie est un État multinational où cohabitent de nombreux peuples slaves, qui espèrent plus d’autonomie. En 1908, elle annexe la Bosnie-Herzégovine, convoitée par la Serbie. Les Balkans sont une « poudrière ».

Le 28 juin 1914, l’héritier de la couronne d’Autriche-Hongrie – l’archiduc François Ferdinand – est assassiné à Sarajevo par un étudiant serbe opposé à l’annexion de la Bosnie-Herzégovine. Par le jeu d’alliances, cet événement implique tous les États européens. L’Autriche déclare la guerre à la Serbie, la Russie (alliée de la Serbie) à l’Autriche et l’Allemagne à la Russie. Début août 1914, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni sont en guerre.

Les buts de guerre sont évidents : les belligérants souhaitent accroître leur puissance et surtout repousser leurs frontières par l’annexion de territoires voisins ou en reprenant des terres perdues (la France avec l’Alsace-Moselle).

II Les grandes étapes de la guerre

1 L’échec d’une guerre de mouvement

mot clé

Dans une guerre de position, les soldats s’enterrent dans des tranchées et tentent de conserver les positions acquises.

Le conflit se déroule sur deux fronts : franco-­allemand et russo-germano-autrichien. L’armée allemande entre en France le 2 août 1914. Cette offensive est stoppée sur la Marne en septembre. À l’Est, l’offensive russe est arrêtée par les Allemands à Tannenberg le 30 août. De 1915 à 1917, les fronts se stabilisent sur les frontières des Empires centraux : la guerre de position commence.

Afin d’épuiser l’ennemi, les États-majors lancent de grandes offensives : c’est une guerre d’usure. En 1916, la bataille de Verdun et la bataille de la Somme font de nombreuses victimes.

2 Une guerre internationale

L’Alliance reçoit l’appui de l’Empire ottoman (fin 1914) et de la Bulgarie (1915). L’Entente obtient l’intervention de l’Italie (1915) et de la Roumanie (1917). Elle lance une offensive sur les Dardanelles (1915), qui sera un échec.

L’Atlantique est le théâtre de torpillages de navires par la marine allemande. Les États-Unis décident alors à entrer en guerre (1917).

3 Le tournant de la guerre en 1917 et la victoire des Alliés

À l’Est, les défaites et des révolutions de 1917 déstabilisent la Russie, qui signe le traité de Brest-Litovsk (mars 1918). À l’Ouest, les Allemands lancent des offensives afin de conclure la guerre avant l’arrivée des Américains. Ils atteignent à nouveau la Marne (mai 1918) mais ils sont repoussés par le général Foch.

mot clé

Un armistice est un accord entre les pays belligérants mettant fin aux combats en temps de guerre.

Abandonnée par ses alliés, fragilisée par des troubles révolutionnaires à Berlin, ­l’Allemagne accepte les conditions de l’armistice. Celui-ci est signé à Rethondes le 11 novembre.

 

Zoom

Les systèmes d’alliances en Europe en 1914

05287_CH06_C_01_zoom

La Triple Alliance réunit l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie. Cette dernière revendique des territoires situés en Autriche, ce qui en fait un allié faible.

La France a constitué un bloc rival en s’alliant à la Russie en 1894 et en se rapprochant du Royaume-Uni. En 1907, cette alliance devient la Triple Entente.