Une France du Second Empire en pleine transformation économique et sociale

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Politique et société en France sous la Deuxième République et le Second Empire

Le Second Empire de Napoléon III limite sévèrement la liberté d’expression mais finit par se libéraliser quelque peu, devenant une monarchie parlementaire. Du temps de ce régime, la France se modernise à une vitesse accélérée.

Une véritable mutation économique et sociale transforme le pays. La révolution industrielle se confirme et fait sortir la France de la crise. Le libre-échange choisi par Napoléon III aide à maintenir un niveau de croissance économique satisfaisant. Les réseaux de transport comme celui du chemin de fer se densifient et aident à la circulation des hommes et des marchandises. Le télégraphe relie les grandes villes et accélère les flux d’informations. Les façades maritimes en plein développement (création du port de Saint-Nazaire) aident le pays à mieux intégrer la mondialisation en cours. Le système bancaire et financier se développe dans un cadre capitaliste où l’État investisseur mène une politique volontariste. L’essor d’une bourgeoisie pousse à la consommation des nouveaux biens vendus dans les grands magasins, comme la Samaritaine à Paris.

Paris devient la vitrine des grands changements qui bouleversent la vie des Français. La capitale accueille des événements mondiaux tels que les expositions universelles de 1855 et de 1867. Le baron Haussmann, préfet de la Seine, fait de Paris un modèle d’urbanisme (appelé hausmannisation). Les grands boulevards, les égouts et les adductions d’eau, les parcs, les façades d’immeubles, les gares, les nouvelles places publiques mais aussi les nouveaux ponts font sortir Paris de son passé médiéval. La ville se modernise à toute allure et adopte une nouvelle ossature grâce à des percées et trouées qui aèrent son tissu urbain. Ce réaménagement spectaculaire s’étend à beaucoup de villes françaises.

Tous les Français ne profitent cependant pas de cette marche vers le progrès. Les campagnes tardent à se moderniser. Elles demeurent le conservatoire de nombreux archaïsmes. Le pouvoir limite à des œuvres de charité sa politique sociale envers les plus démunis. Victor Duruy, ministre de l’instruction publique de 1863 à 1869, rencontre beaucoup de difficultés à appliquer sa réforme scolaire au profit du plus grand nombre. Le développement économique français se trouve dépassé par celui de l’Angleterre, des États-Unis et de l’Allemagne.

15492_HG_F2_IM1

Rue de Paris, temps de pluie, Gustave Caillebotte, 1877

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.