Vers une gestion durable des agrosystèmes

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Agrosystèmes et développement durable


La compréhension des impacts environnementaux des agrosystèmes est indispensable pour limiter leur empreinte écologique.

I Les impacts environnementaux des agrosystèmes

Les agrosystèmes impactent la qualité des sols et l’état général de l’environnement de façon plus ou moins importante selon les modèles d’exploitation.

Les pratiques culturales peuvent réduire durablement la fertilité des sols, faciliter leur érosion ou entraîner leur pollution.

Doc Impacts environnementaux des agrosystèmes

05221_C05_F14_doc1

L’agriculture exerce de fortes contraintes sur les ressources en eau (irrigation, alimentation des animaux d’élevage, pollution par certains intrants, etc.).

La culture ou l’élevage d’un nombre réduit d’espèces dans les agrosystèmes limite fortement la biodiversité. Par ailleurs, la sélection de plants et d’animaux d’intérêt agronomique participe à la réduction de la diversité génétique.

La consommation d’énergies fossiles par les machines agricoles a également un impact sur l’environnement (réchauffement climatique, etc.).

II Recherche agronomique et recherche de solutions

Le développement des techniques a permis d’augmenter considérablement les productions agricoles depuis les années 1950, répondant ainsi quantitativement aux besoins de la population. La limitation des impacts environnementaux n’est devenue un enjeu majeur qu’au xxie siècle.

La recherche agronomique s’appuie sur l’étude des processus biologiques et écologiques pour améliorer les pratiques agricoles. L’objectif est de développer une agriculture durable permettant de couvrir les besoins de l’humanité, tout en limitant les impacts environnementaux.

mots clés

• Agronomie : science s’intéressant aux pratiques agricoles.

• Agriculture durable : système de production assurant le développement socio-économique tout en préservant les ressources naturelles.

Méthode

Transcrire les informations d’un texte dans un tableau de comparaison

Doc Comparaison de systèmes de production agricole

« La comparaison de systèmes de production intensive et biologique a été réalisée par l’Inra sur des cultures de blé. L’agriculture biologique n’utilise pas de produits phytosanitaires, au contraire de l’agriculture intensive où cette utilisation peut être ­massive. Le temps de travail des agriculteurs (semis, récoltes, épandages…) a été évalué à 7 heures et 6 minutes par hectare pour l’agriculture intensive contre 6 heures et 13 minutes par hectare pour l’agriculture biologique. La consommation d’énergie s’élève à 8 MJ/ha en agriculture biologique pour des rendements de 5,0 t/ha et à près de 16 MJ/ha pour l’agriculture intensive avec des rendements de 9,8 t/ha. »

Construire un tableau de comparaison des pratiques de culture.

Conseils

Étape 1 Compter le nombre de pratiques de culture et le nombre de paramètres comparés pour chacune d’elles.

Étape 2 Prévoir une ligne et une colonne supplémentaires pour les en-têtes.

Étape 3 Donner un titre au tableau. Légender les en-têtes des lignes et des colonnes, ainsi que les deux parties de la case du coin supérieur gauche. Ne pas oublier les éventuelles unités.

Solution

À noter

Dans un tableau de comparaison, le choix de ce qui est placé en colonne et en ligne est libre.

Étape 1 Il y a deux pratiques de culture étudiées (biologique et intensive), comparées selon quatre paramètres (utilisation de produits phytosanitaires, temps de travail de l’agriculteur, consommation d’énergie et rendement).

Étape 2 Le tableau doit donc comprendre cinq lignes et trois colonnes (ou inversement).

Étape 3

Comparaison de cultures de blé en agriculture intensive ou biologique

Culture

Paramètre

Intensive

Biologique

Produits phytosanitaires

Oui, massive

Non

Temps de travail (par ha)

7 heures 6 minutes

6 heures 13 minutes

Consommation d’énergie (MJ/ha)

16

8

Rendement (t/ha)

9,8

5

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.