Vers une information fragmentée et horizontale ?

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : L’information à l’heure d’Internet
 

Outil révolutionnaire de diffusion de l’information, ­Internet présente les ambiguïtés d’un média superpuissant. S’il donne un accès presque illimité aux faits et aux idées, il apparaît aussi comme hors de contrôle, tant il est vaste et protéiforme.

I Internet, une révolution médiatique…

1 Aujourd’hui, tous journalistes ?

Internet est un espace d’expression inédit. Les nombreux blogs en ligne ­regorgent d’écrits rédigés par de simples citoyens et la présence de caméras sur les téléphones portables transforme des témoins en journalistes. Il suffit de poster une vidéo sur la Toile pour qu’elle soit vue par des millions d’internautes.

Chiffres clés

En 2018, on compte 2 ­milliards d’utilisateurs de Facebook et 800 millions pour ­Instagram. 500 millions de tweets et 3 milliards de snaps sont échangés chaque jour.

Les réseaux sociaux complètent cette ­révolution. Les chiffres de vues, de partages, de ­commentaires mettent en évidence la masse des informations disponibles, immédiates, relayées et discutées. Jamais un média auparavant n’avait pu diffuser une telle multiplicité de nouvelles.

2 Une information fragmentée

Néanmoins les nouvelles véhiculées sur Internet se révèlent parcellaires et éclatées du fait même de la diversité des sources. Il est aujourd’hui difficile de suivre un « fil d’actualité » tant les faits s’ajoutent, voire parfois se contredisent.

Une tendance à la simplification se fait également jour sur le Web en raison du format médiatique. Ainsi les informations tweetées sont courtes (280 caractères par tweet), ce qui empêche une présentation complète des événements et des situations.

Par ailleurs, être témoin d’un fait et le relayer sur Internet ne signifie pas nécessairement être en mesure de l’appréhender dans son ensemble, de le comprendre ou de l’analyser. Dès lors, les informations sont susceptibles d’être partielles et tronquées.

3 Entre erreurs et fake news

Plus grave encore, les nouvelles sur la Toile peuvent se révéler erronées. Si aucun média n’est à l’abri d’une erreur ou d’une fausse nouvelle, celles-ci disposent avec Internet d’un auditoire mondial.

Enfin, ces erreurs peuvent être délibérées. On touche là au phénomène des fake news, ou informations fallacieuses, qui véhiculent mensonges et contre-vérités, alimentant notamment les théories du complot.

II …devenue incontrôlable ?

1 Une information horizontale

L’interactivité offerte par Internet est à l’origine d’une nouvelle circulation de l’information, plus horizontale. Valorisant les prises de position spontanées des citoyens, elle se fait au détriment des professionnels de la communication, des médias traditionnels et des intellectuels.

Ce mode de diffusion de l’information fait d’Internet un lieu où règne une grande liberté d’opinion. Des informations qui n’étaient diffusées ni par la presse ni par la télévision peuvent alors émerger.

2 Comment maîtriser l’information sur Internet ?

mot clé

En France, la loi interdit les propos diffamatoires et injurieux, l’incitation à la haine raciale, ethnique ou religieuse, l’apologie du terrorisme.

Cette formidable liberté sur Internet, où la parole est souvent anonyme, pose malgré tout la question de ses bornes. La loi fixe ainsi des limites à la liberté d’expression.

Le recours aux journalistes professionnels constitue par ailleurs une garantie de qualité de l’information. Ceux-ci sont en effet tenus à des principes de recoupement de leurs sources, de déontologie et de neutralité.

Enfin, les gouvernements peuvent être tentés par un certain contrôle du Net. Ainsi en 2018, la France s’est dotée d’une loi contre les fake news.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.