Déboucheur de canalisation

Merci !

Exercices
Classe(s) : 1re S | Thème(s) : Cohésion et transformations de la matière


Avis relatif aux déboucheurs chimiques de canalisation

Accidents avec la soude :

[…] Les deux accidents sont similaires et ont conduit aux mêmes dégâts matériels consécutifs à un « geyser de 2 mètres » et à des lésions corporelles de gravité différente. Monsieur D. déclare « par chance, manipulant le produit avec précaution, je n’ai pas eu de conséquence grave à part quelques brûlures sans gravité. » […] Madame R., par contre, se trouvant à proximité de son bassin-lavoir, n’a pas eu le temps de se reculer […] d’où les lésions importantes subies à la peau et aux yeux.

Dans le cadre de l’action en justice intentée par cette dernière, une ordonnance de référé a désigné Monsieur B. (ingénieur chimiste) pour un « dire d’expert » sur le produit utilisé […] Monsieur B. a, d’une part, calculé de façon théorique l’exothermie de la réaction chimique ayant dû se produire et d’autre part, reconstitué expérimentalement les conditions d’emploi du déboucheur.

En partant des valeurs, données dans la littérature, de l’énergie de dissolution de la soude dans l’eau , de la chaleur de vaporisation de l’eau à 100 °C et de la capacité calorifique de l’eau liquide , un calcul simple lui a permis de conclure que, en partant de l’hypothèse que la canalisation avait été débouchée (par le mari de Madame R.), « la soude introduite dans l’eau ….. vaporisait 27 mL d’eau. La vapeur produite peut s’échapper brutalement du siphon projetant verticalement de la soude concentrée et chaude et blessant gravement Madame R. Une reproduction expérimentale a confirmé le calcul théorique […]

D’après « Avis relatif aux déboucheurs de canalisation », 1999,
Commission de la sécurité des consommateurs.

1. Donner la formule chimique de la soude.

2. Qu’entend-on par « l’exothermie » de la réaction ?

3. En déduire l’énergie de dissolution de la soude.

4. Quelles sont les grandeurs physiques, citées dans le chapitre 8, qui correspondent à la chaleur de vaporisation de l’eau et à la capacité calorifique de l’eau ?

5. Calculer la chaleur nécessaire pour vaporiser les 27 mL d’eau à l’aide des données du texte et sachant que la température de l’eau stagnante était d’environ 19 °C.

6. Calculer la masse de soude utilisée.

Données : Les masses molaires en sont :  ;  ; .

La masse volumique de l’eau est .

5. Ne pas oublier qu’il faut d’abord chauffer l’eau jusqu’à 100 °C puis l’évaporer (chapitre 8).