Des recettes pour nourrir la planète

Merci !

Exercices
Classe(s) : 2de | Thème(s) : L'énergie solaire et la synthèse de matière organique

Doc. 9. Extraits du Journal du CNRS

« L’augmentation de la population au cours des cinquante prochaines années va entraîner un accroissement de la demande de nourriture, ainsi qu’un changement des habitudes alimentaires. À l’image des pays développés aujourd’hui, les pays en développement, où se concentrera l’essentiel du boom démographique, consommeront plus de viande. Or, pour produire un seul kilogramme de viande, il faut entre 3 et 10 kg de céréales. »

« L’augmentation de la population entraîne une demande importante de terres et on se dirigera forcément vers les limites physiques de la planète. Les rendements, qui plafonnent dans les principales régions productives, ne sont obtenus qu’au prix d’une utilisation intensive d’eau et de produits chimiques, ce qui présente des risques importants pour l’environnement. L’usage intensif d’engrais a entraîné l’eutrophisation (prolifération d’algues) de rivières, de lacs et de côtes. Les pesticides sont à l’origine de contaminations de la nappe phréatique et d’atteintes à la biodiversité. 30 % des émissions de gaz à effet de serre sont imputables à l’agriculture. Difficile d’imaginer qu’une telle agriculture puisse nourrir 9 milliards de personnes en 2050 tout en préservant l’environnement. Pour toutes ces raisons, il faut des technologies nouvelles pour sortir de l’impasse. »

« Les recettes pour nourrir la planéte », Fabrice Demarthon,
Le Journal du CNRS, no 224, 2008

a. Expliquer, à l’aide vos connaissances, pourquoi pour produire 1 kg de viande nécessite entre 3 et 10 kg de céréales.

b. «  Il faut des technologies nouvelles pour sortir de l’impasse ». Faire un exposé structuré des arguments développés pour justifier cette affirmation.

Identifier et regrouper les arguments pour les deux thèmes abordés : l’impact sur l’environnement et les deux limites de la planète.