Dioxyde de carbone et températures du passé

Merci !

Exercices
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Les combustibles fossiles et les enjeux énergétiques

L’inlandsis antarctique est un gigantesque glacier qui couvre 14 millions de km2 du continent antarctique pour une épaisseur moyenne de 2 000 m. La formation des inlandsis repose sur le même principe que celle des glaciers : année après année, la neige qui s’accumule provoque un tassement, la neige se transforme en glace. En profondeur se trouve une glace beaucoup plus âgée que celle présente en surface. L’analyse de la glace et des bulles de gaz qu’elle contient a permis de reconstituer les variations de température et les modifications de la composition de l’atmosphère en CO2.

a. Utiliser le doc. 19 pour montrer l’existence d’une corrélation entre les deux paramètres étudiés et le doc. 20 pour établir la relation de causalité.

b. Décrire les variations climatiques pour les 800 000 dernières années.

Consulter le savoir-faire page 171 pour identifier une corrélation entre deux paramètres.

Se reporter au savoir-faire page 172 pour la description des variations climatiques.

Doc. 19. Une carotte de glace forée fin 2004 en Antarctique a atteint une profondeur de 3 270 mètres.

À ce niveau, la glace est « âgée » de 800 000 ans. La concentration en CO2 y est mesurée et la température de chaque époque est évaluée.

Doc. 20. Quelques rappels de physique

– Quand il fait un peu plus chaud, le cycle du carbone dans les océans est modifié : du dioxyde de carbone dissous est alors relâché dans l’atmosphère.

– Le dioxyde de carbone est un gaz à effet de serre.