Exercice corrigé

Diversité et domestication

On peut évaluer la diversité génétique d'une population en recherchant chez tous les individus la présence de séquences alléliques différentes pour un gène donné. Le graphique suivant (doc. 7) met en évidence cette diversité génétique, pour plusieurs espèces, entre variétés cultivées et variétés sauvages.

Doc 7 Diversité génétique et domestication

Grâce à l'étude de ces données dites si les affirmations suivantes sont exactes. Justifiez vos réponses.

1. La diversité génétique est plus importante chez le tournesol sauvage que chez le soja sauvage.

2. La diversité génétique du sorgho sauvage est trois fois supérieure à celle du sorgho cultivé.

3. La diversité génétique est toujours plus élevée chez l'espèce sauvage que chez l'espèce domestiquée.

4. La domestication augmente la biodiversité au sein d'une espèce.

5. La diversité génétique du tournesol cultivé est presque nulle, ils ont tous le même génotype.

1. Faux : le tournesol sauvage a une diversité génétique de 0,25 et le soja sauvage une de 0,45. C'est donc le soja sauvage qui a la plus grande diversité génétique.

2. Faux : la diversité génétique du sorgho sauvage est de 0,35 et celle du sorgho cultivé de 0,05, soit 6 fois supérieure.

3. Vrai : quelle que soit l'espèce, la diversité génétique est plus élevée chez les variétés sauvages.

4. Faux : la domestication diminue la biodiversité au sein d'une espèce.

5. Vrai : la diversité génétique du tournesol cultivé est presque nulle. Les individus ont tous la même séquence et donc le même génotype, au moins pour le gène étudié.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner