Exercice corrigé Ancien programme

Épaississement et raccourcissement dans les alpes

À partir des informations extraites du document 11, décrivez les déformations subies par la croûte d'une chaîne de montagnes.

Appuyez-vous sur vos connaissances pour rechercher et identifier différentes déformations visibles sur cette coupe : plis, failles, pli-failles, chevauchements ou nappes de charriage (voir Savoir-faire, Compétence 2). Il ne s'agit pas d'être exhaustif mais de repérer les principales déformations dans cette région.

Doc 11 Coupe dans les Alpes du Salève au massif de Belledonne

1. Sédiments du Tertiaire, de - 65 Ma à aujourd'hui

2. Calcaires de l'Urgonien, de - 130 à - 112 Ma

3. Calcaires du Tithonien, de - 150 à - 145 Ma

4. Calcaires du Jurassique moyen, de - 175 à - 150 Ma

5. Socle hercynien (rameau externe de Belledonne), de - 400 à - 245 Ma

6. Socle hercynien (rameau interne de Belledonne), de - 400 à - 245 Ma

Première analyse

– Au nord-ouest de la région, on observe sur le socle une succession de couches sédimentaires d'âge jurassique à crétacé non déformées.

– Au niveau de Saleve, en allant vers le sud-est, on observe que des terrains tithoniques recouvrent les sédiments tertiaires, donc plus jeunes, du bassin.

Interprétation

Cela montre l'existence à ce niveau d'un contact anormal qui a provoqué la superposition de terrains âgés sur des terrains plus récents, c'est-à-dire un chevauchement.

– Le document montre que ce contact est le front d'un grand chevauchement qui affecte l'ensemble de la croûte (sédiments et socle).

– En allant encore plus vers le sud-est, on arrive au niveau du massif des Bornes externes puis d'Aravis. Il sont constitués de sédiments d'âge jurassique plissés et découpés en écailles qui se chevauchent du sud-est vers le nord-ouest. Certains de ces chevauchements affectent également le socle, découpé en unités plus grandes.

– Le massif de Belledonne au sud-est est constitué du socle qui se prolonge sous les sédiments du massif d'Aravis.

Interprétation

Ces sédiments devaient autrefois se trouver en position horizontale sur le massif de Belledonne, mais celui-ci semble avoir été soulevé vers le nord-ouest, et ses sédiments poussés, charriés sous la forme des écailles des massifs d'Aravis et des Bornes, écailles qui se chevauchent les unes les autres jusqu'au bassin sédimentaire.

Bilan

Les unités chevauchées et chevauchantes qui constituent les massifs des Bornes et d'Aravis étaient initialement contiguës et non plissées. Le chevauchement, en entraînant leur superposition, a été à l'origine d'un raccourcissement et d'un épaississement de la croûte continentale, tout comme les plissements qui ont affecté les sédiments.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner