Exercice corrigé Ancien programme

Flux géothermiques des océans et des continents

Exploitez le document 6 pour répondre aux questions suivantes.

1. Quel est l'âge du plancher océanique ou socle continental au niveau duquel on mesure un flux géothermique moyen de  ?

2. Quelle est la valeur du flux géothermique mesuré dans la zone d'origine du plancher océanique ? Quelle est cette zone ?

3. On parle, à ce dernier niveau, d'anomalie géothermique positive.

À quoi est-elle due ?

4. Comment évolue le flux géothermique du plancher océanique au cours du temps ? Pourquoi ?

Découper la courbe Pacifique en deux parties et identifier la signification en terme de flux thermique (refroidissement très rapide / lent), utiliser cela pour interpréter et comparer l'évolution thermique au niveau des continents.

5. Quelles en sont les conséquences tectoniques ?

6. Que peut-on déduire de l'évolution des flux géothermiques océaniques et continentaux ?

Doc 6 Valeurs du flux géothermique (en ) en fonction de l'âge (en millions d'années) des plaques au niveau du Pacifique (a) et en milieu continental (b)

Voir aussi le chapitre 7 : Métamorphisme hydrothermal des plaques océaniques.

1. D'après les graphiques a et b le flux géothermique moyen de correspond à un plancher océanique de 110 Ma et un socle continental de 250 Ma.

2. La valeur du flux géothermique mesuré dans la zone d'origine du plancher océanique est la plus forte, elle est d'au moins de . Cette zone est celle de la dorsale où le plancher océanique est créé par accrétion.

3. La valeur très élevée ou anomalie thermique positive de la dorsale est due à la remontée de péridotites par convection mantellique qui accentue la déperdition d'énergie géothermique en surface.

4. Le flux géothermique diminue rapidement au cours du temps, passant de 240 à en 25 Ma, puis plus lentement à en 100 Ma. Ceci est dû au refroidissement du plancher océanique au cours du temps en fonction de son éloignement de la dorsale.

5. Les conséquences de ce phénomène de refroidissement sont une augmentation de la densité de la plaque océanique en vieillissant, jusqu'à être plus dense que l'asthénosphère sous-jacente. Alors, elle plonge, ce qui entraîne une subduction.

6. La comparaison de l'évolution des flux géothermiques océaniques et continentaux montre que dans les deux cas le flux géothermique diminue lors du vieillissement de la plaque. La différence réside dans la valeur du flux à l'origine qui est très important pour le milieu océanique avec et beaucoup plus faible pour le milieu continental avec .

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner