Importance des gaz atmosphériques

Merci !

Exercices
Classe(s) : 2de | Thème(s) : La Terre, une planète habitable

a. À l’aide du doc. 14, expliquer en quoi la composition de l’atmosphère terrestre actuelle joue un rôle clé pour la vie.

b. Quelles sont les particularités des êtres vivants des sources hydrothermales océaniques ?

c. Identifier les arguments qui montrent que le dioxygène n’est pas un paramètre fondamental lorsque l’on recherche de la vie sur une planète.

Il faut lire les documents et chercher les informations intéressantes. Vous pouvez les souligner ou les surligner. Pour la première question, il ne faut utiliser que le doc. 14, pour la seconde et la troisième, les informations sont dans le doc. 15.

Doc. 14. Atmosphère et UV

La respiration (oxydation des nutriments par le dioxygène) est le moyen le plus répandu chez les êtres vivants pour produire leur énergie. Par ailleurs, le dioxygène, en se transformant en ozone dans la haute atmosphère (20 à 30 km d’altitude), permet de créer une couche protectrice face aux ultraviolets des rayons solaires (UV-B et UV-C) qui provoquent brûlures et cancers. Lorsque la vie est apparue dans les océans, ces derniers étaient pauvres en dioxygène et la couche d’ozone n’existait pas.

Doc. 15. La vie étrange des fonds océaniques

À 2 500 mètres de profondeur, au niveau des dorsales sous-marines, dans l’obscurité des océans, là où règne une pression 300 fois supérieure à celle de la surface et où le dioxygène est rare, existe un écosystème unique où la vie est abondante. De nombreuses bactéries utilisent l’énergie fournie par l’oxydation des sulfures présents dans des fluides chauds sortant des roches volcaniques pour produire leur matière. Elles sont le point de départ de chaînes alimentaires variées comme le sont les végétaux (qui utilisent l’énergie de la lumière pour produire leur matière) dans les écosystèmes terrestres. Une partie des chercheurs pense que les premières formes de vie se sont créées autour de ces sources hydrothermales. Leurs constituants ne sont pas très nombreux : principalement du sulfure d’hydrogène (H2S), de l’ammoniac (NH3) et du dioxyde de carbone (CO2). En effet, il est plus facile de construire des molécules organiques à partir d’un mélange simple qu’à partir d’un mélange complexe.